Accueil Articles Une Election : « Les Européens » de l’UDI et du MoDem lancent leur campagne

Election : « Les Européens » de l’UDI et du MoDem lancent leur campagne

Robert Rochefort (au centre), entouré de ses colistiers Muriel Boulmier et Jean Iglésis.Ce mardi, la liste de rassemblement « Faites l’Europe » de l’UDI et du MoDem a lancé sa campagne en vue des élections européennes. L’occasion pour la tête de liste, Robert Rochefort, d’insister sur l’importance du Parlement Européen et de marteler que « nous n’avons pas d’autre avenir que d’être européens ».

 

« Vous avez devant vous les Européens », lance le président de l’UDI 31, Jean Iglésis, en guise d’introduction de la conférence de presse organisée pour lancer la campagne européenne de la liste centriste. « L’Europe est à une période charnière et est clairement en péril », rajoute le numéro 3 de la liste qui veut « une Europe forte pour assurer l’avenir de nos enfants ». Un discours largement repris par la tête de liste, Robert Rochefort, qui souligne le rapprochement entre l’UDI et le MoDem. « Nous sommes les seuls à proposer un rassemblement lors de ce scrutin, et je tiens à remercier Jean-Louis Borloo pour avoir réussi à réunir les deux partis ».

Car pour le député européen sortant, « le sujet le plus important est l’Europe ». « Le siècle à venir sera le siècle de l’Asie, une Europe forte nous permettra de proposer au monde une autre vision de société », estime Robert Rochefort, qui peste contre l’Europe bashing à la Française. « Le gouvernement négocie actuellement un nouveau délai pour ramener le déficit du pays sous les 3% du PIB en nous faisant croire qu’ils vont se battre contre la méchante Europe. Mais il faut comprendre que ce retard dans la baisse des déficits handicapera le pays dans l’avenir », relève le député européen pour qui il n’y a « pas d’autre avenir que d’être européen ».

Le 25 mai prochain, les électeurs auront la possibilité de soutenir une vision de l’Europe. « Nous sommes la seule véritable candidature européenne dans le paysage politique Français », souligne Jean Iglésis. En effet, « les électeurs auront le choix entre l’UMP et le PS qui ont bâti cette Europe, les extrêmes et plus particulièrement le Front National qui veulent la combattre, l’abstention et le vote pour une nouvelle Europe en se tournant vers nous », résume Robert Rochefort pour qui la baisse de l’abstention ne semble pas être une priorité.

 

« Je ne fais pas campagne contre l’abstention »

Traditionnellement touchées par une forte abstention, ces élections européennes arrivent dans une période de défiance de la part des électeurs. Interrogé sur les raisons de ce désamour pour l’Europe, Robert Rochefort ne remet à aucun moment le travail des élus en question. La faute incomberait donc au gouvernement, aux médias, mais à aucun moment à son travail ou à sa présence sur le terrain. Plus fort, la tête de liste ne compte « pas faire campagne contre l’abstention » et préfère que les « électeurs s’abstiennent que de voter Front National ». Une vision de la démocratie particulière pour cet « Européen ».

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici