Accueil Articles Une Municipales. Pierre Cohen a une ambition : l'économie et l'emploi

Municipales. Pierre Cohen a une ambition : l’économie et l’emploi

Pierre Cohen a une ambition : l'économie et l'emploiAlors que la dernière ligne droite de la campagne se profile, Pierre Cohen présentait ce jeudi ses propositions concernant l’économie et l’emploi. Un secteur qui nécessite « notre mobilisation » a estimé le maire sortant qui souhaite « continuer à agir auprès de ceux qui sont le plus éloignés de l’emploi, et notamment les jeunes ».

 

« À Toulouse, il y a une urgence : les transports, une ambition : l’économie et l’emploi et une volonté : le vivre ensemble », résume Pierre Cohen à dix jours du premier tour des élections municipales. Concernant son « ambition », le maire sortant a présenté ce jeudi sa fusée à trois étages qui doit faire redécoller l’économie locale. En effet, pour lutter contre la crise, le candidat socialiste annonce « des mesures immédiates pour les plus fragiles, un soutien à l’économie locale et un engagement fort dans le développement de filières innovantes ».

Pour les plus « fragiles », le candidat a inscrit le recrutement de « 500 emplois d’avenir » dans son programme, tout comme la création d’un comptoir des initiatives ou le lancement d’un social business act. « Le Comptoir des initiatives va nous permettre de détecter, valoriser et donner suite à la créativité des jeunes et les accompagner vers la création de leur entreprise alors que dans le même temps, le social business act va nous permettre d’agir sur l’emploi en augmentant l’usage de la clause d’insertion dans les marchés publics. Une décision qui permettra à 1000 personnes par an éloignées de l’emploi de retrouver une activité », explique le maire sortant.

Plus de trois milliards d’euros investis dans l’économie locale au cours du prochain mandat, favoriser l’accès des TPE et PME à la commande publique, raccourcir les délais de paiement, développer les commerces de proximité et créer trois villages artisanaux, Pierre Cohen veut agir sur l’économie locale mais mise également sur les filières innovantes pour relancer l’économie. Ainsi, le maire sortant annonce « la création de grands campus de niveau international comme le Toulouse Montaudran Aerospace pour l’aéronautique et le spacial ou l’Oncopole pour les sciences du vivant ». Une diversification de l’économie toulousaine et régionale, aujourd’hui airbus-dépendante, qui passe également par « le développement de clusters soutenus par la collectivité ainsi que le renforcement des pépinières d’entreprises ».

 

Du libéralisme à l’interventionnisme

« Durant ce mandat, nous avons rompu avec la politique de nos prédécesseurs consistant à laisser faire le marché sans chercher à organiser et soutenir le tissu économique local », lance le candidat socialiste qui propose « un pacte d’action publique pour moderniser et renforcer nos moyens d’action ». En d’autres termes, Pierre Cohen veut que la collectivité ait la main mise sur des « domaines stratégiques » comme « l’espace public et le stationnement, l’autonomie de la personne, l’eau et l’assainissement, l’énergie et le numérique. « Avec ces nouvelles autorités organisatrices, la ville prend ses responsabilités », termine Pierre Cohen.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici