Accueil Articles Une Municipales : La liste « A Toulouse, Place au peuple » lance son Journal de Campagne

Municipales : La liste « A Toulouse, Place au peuple » lance son Journal de Campagne

De gauche à droite : Dominique Liot,  Myriam Martin et Jean-Christophe Sellin lors de la conférence de presse de lancement du Journal de Campagne de la liste Place au peuple. La liste « A Toulouse, Place au peuple » a présenté vendredi dernier son journal de campagne ainsi que les 29 premiers colistiers qui suivront le duo Jean-Christophe Sellin/Myriam Martin. L’occasion pour ces derniers de présenter leurs propositions phares, de critiquer le bilan du maire sortant et de tendre à nouveau la main aux forces de gauche qui souhaiteraient les rejoindre.

 

« C’est un petit évènement dans une campagne qui a du mal à démarrer », débute Jean-Christophe Sellin, son journal de campagne à la main. Avec en Une le duo Jean-Christophe Sellin/Myriam Martin accompagné de Jean-Luc Mélenchon, ce journal de 16 pages lance la campagne du Parti de Gauche et de ses alliés. Regrettant dès les premières pages le choix du Parti communiste de rejoindre la liste de Pierre Cohen, le journal se termine par l’annonce des 31 premiers noms de la liste. « On est des salariés, des chômeurs, des étudiants, on est à l’image de la population », lance Myriam Martin pour définir une liste « qui correspond à ce que nous sommes ». 31 militants d’ores et déjà en ordre de marche pour présenter un programme axé sur les services publics de proximités, le logement de qualité pour tous ou la contestation de l’impérialisme des multinationales. Des points développés dans ce premier journal de campagne.

« C’est un vrai projet pour Toulouse, une vision alternative avec de nouvelles visions sociale, démocratique et écologique », explique Jean-Christophe Sellin. Avec comme axe principal « la gratuité des transports en commun, la remunicipalisation de l’eau et de l’assainissement, la réquisition des logements vacants et la défense des services publics de proximités, notre programme répond à une vrai urgence sociale », souligne Myriam Martin. Une urgence que n’a visiblement « pas réglée la politique de Pierre Cohen », termine-t-elle.

 

« On n’est pas la gauche de la gauche, on est la gauche »

Après les propositions, vient le temps des critiques. Deux pages sur seize, consacrées aux adversaires politiques que sont le Front National à 30% (un peu plus d’une demi-page consacrée), Jean-Luc Moudenc à 20% (un peu moins d’une demi-page) et Pierre Cohen à 50% (une page). « Le bilan de la municipalité est insatisfaisant », explique Myriam Martin. « On a affaire à des gens qui ne font pas la politique pour laquelle ils ont été élus », rajoute Jean-Christophe Sellin qui s’interroge sur « l’utilité de voter pour des gens qui n’ont pas changé la donne voir qui l’ont faite empirer ». « Le vote utile, aujourd’hui, c’est la liste Place au Peuple. Nous sommes un vote de résistance, d’opposition de gauche au gouvernement et à la politique locale » ajoute-­t­-il avant de regretter le manque d’union à gauche.

« Cette élection doit permettre l’ouverture d’une perspective alternative à gauche et rassembler cette fameuse majorité alternative », indique le candidat qui tente de rassembler à la gauche du PS. Il y a possibilité avec Europe Écologie Les Verts et avec le NPA de travailler ensemble », révèle-t-il avant de leur reprocher « le manque de communication » et de faire part de son « incompréhension face à cette situation ». « Notre main restera tendue jusqu’à la dernière minute », termine Jean-Christophe Sellin

 

Les 31 premiers noms de la liste
1. Jean-Christophe Sellin, responsable éducation artistique, élu sortant
2. Myriam Martin, professeur
3. Hafid Saïdi, sociologue
4. Hélène Magdo, chômeuse
5. Dominique Liot, retraité d’EDF
6. Aline Combres, retraitée
7. Renaud Delpeyroux, chômeur
8. Corinne Martin, attachée territoriale
9. Frédéric Borras, professeur
10. Claire Batailler, étudiante
11. Vincent Salles, technicien aéronautique
12. Jacqueline Taleb, gérante bureau d’études
13. Hakim Cherfi, étudiant
14. Anne-Laure Thuaillon, salariée audiovisuel
15. Claude Bouhoun, urbaniste retraité
16. Claudine Sarradet, militante droits de l’homme
17. Vincent Rabaud-Carrie, étudiant
18. Véronique Champouillon, assistante de gestion
19. Jean-Claude Fages, contrôleur des finances publiques
20. Pascale Lefebvre, conseillère pédagogique
21. Julien Schimmel, ouvrier
22. Dominique Saint-Amans, fonctionnaire à la retraite
23. André Mayet, ingénieur
24. Charlotte Gontard, étudiante
25. Brice Bayle, employé de bureau
26. Laure Tarlier, professeur
27. Kévin Kijko, cheminot
28. Noémie Laurens, directrice de crèche
29. Robert Bages, sociologue
30. Jennifer Hachet, aide-soignante
31. Romain Jammes, contractuel fonction publique.

 

Guillaume Truilhé et Téo Henriet

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici