Accueil Articles Une Municipales 2014 : les Verts se posent en « alternative au Front National »

Municipales 2014 : les Verts se posent en « alternative au Front National »

Antoine Maurice, tête de liste des Verts aux prochaines élections municipales. Photo / CTIUn peu plus de 15 jours après avoir donné la parole aux toulousains à travers « l’Echo Citoyen », les têtes de liste des Verts toulousains ont fait un point ce mercredi sur leur campagne. L’occasion pour Antoine Maurice et Michèle Bleuse de revenir sur l’avancée des discussions avec leur partenaire et de tacler le candidat de l’UMP Jean Luc Moudenc.

 

« Le 23 novembre dernier, le temps de travail et d’échange que nous avons proposé aux toulousains a été un vrai succès » débute Antoine Maurice, tête de liste EELV aux prochaines élections municipales. A travers cet « Echo Citoyen », qui a réuni autour de 100 personnes, EELV veut « proposer une alternative crédible aux extrêmes ». « Aujourd’hui il y a une désaffection des citoyens pour la politique, et nous ne voulons pas laisser aux toulousains pour seule alternative le vote Front National » déclare le binôme de Michèle Bleuse. Et pour répondre « aux attentes des toulousains » les Verts distilleront leurs propositions sur les transports, l’emploi et l’économie à partir de début 2014. « Nous n’utiliserons pas beaucoup le mot sécurité pendant cette campagne car nous ne voulons pas jouer sur la peur. Notre réponse à ce besoin de tranquillité se situera au niveau du vivre ensemble » prévient Antoine Maurice qui veut mettre en place un système de médiation. « Nous voulons embaucher des médiateurs et former la population à la médiation comme ça peut se faire du coté de Montreuil ». « Nous privilégions une réponse pragmatique aux réponses idéologiques du candidat UMP qui veut armer la police municipale et généraliser la vidéosurveillance » prévient la tête de liste des Verts aux municipales toulousaines.

 

Une liste autonome mais ouverte

Depuis l’annonce de leur intention de constituer une liste autonome au premier tour des municipales de mars prochain, les Verts toulousains n’ont pas caché qu’ils souhaitaient « une liste ouverte à toutes les composantes de la gauche ». C’est dans cette optique que ces derniers discutent avec le parti occitan, le parti pirate ainsi qu’avec toutes les composantes du Front de Gauche. Mais si avec les deux premiers un accord devrait intervenir le 18 décembre prochain lors d’une réunion du parti, un accord avec le Front de Gauche semble quant à lui plus qu’hypothétique. « Ils souhaitent sanctionner la politique nationale alors que de notre côté nous estimons que cette campagne doit être locale » termine Antoine Maurice qui ne se fait guerre d’illusion sur l’issue de ces discussions.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

2 Commentaires

  1. Ce qui reste la problématique essentielle du mouvement écologique, c’est la façon dont celui-ci envisage le remplacement des centrales nucléaires par les énergies renouvelables.
    Dire comme les écologistes le font, que les énergies renouvelables doivent remplacer le nucléaire, est un mensonge inacceptable.
    Savez-vous en effet, qu’en additionnant l’ensemble de la production que fournissent les éoliennes, les barrages, et le voltaïque, nous ne couvrons actuellement que 1 et demi pour cent (oui : 1,5%) de nos besoins énergétiques en France.
    Et qu’enfin si l’Allemagne prétend se passer du nucléaire, c’est parce qu’elle nous achète de l’énergie…nucléaire!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici