Accueil Articles Sport Bonus en trompe l’œil pour le Stade toulousain

Bonus en trompe l’œil pour le Stade toulousain

BeauxisComme prévu, le stade toulousain est venu à bout d’une équipe bis du Biarritz Olympique (31-7) et a obtenu le bonus offensif. Après avoir raté leurs trois premiers déplacements, les toulousains se sont rassurés à domicile même si tout n’a pas été parfait en seconde période.

 

Face à une équipe largement rajeunie coté basque, les toulousains étaient dans l’obligation de prendre une victoire bonifiée à domicile pour maintenir le moral des troupes. Vexés par leur dernière sortie à Montpellier, les hommes de Guy Noves entraient rapidement dans le match. Aidés par des biarrots timides et peu disciplinés Gear et Lamboley vont rapidement donner l’avantage aux locaux. Un score qui va se creuser à la demi-heure de jeu lorsque suite à une touche, le pack toulousain se structure en envoie Johnston en terre promise. Guyot, à la faute sur l’essai, prend un carton jaune pour anti-jeu. Une double peine qui fera du mal dans le camp basque. Dans le sillage de ses hommes forts, le stade joue debout après contact, des gestes simples qui rassurent le pack et qui donne des ailes à la paire de centres Fritz/Fickou prête à s’enflammer à tout instant. Fort de cette supériorité les toulousains n’ont pourtant pas continué sur leur lancé et la machine s’est enrayée par la suite. Même en double supériorité numérique en seconde période, à 15 contre 13, les rouge et noir ont joué de manière décousue et ont connu leur galère habituelle en mêlée, comme si les toulousains ne s’étaient toujours pas habitués à la nouvelle règle.

 

En panne de confiance

Biarritz était présenté comme  un bon candidat pour le rachat, pourtant, les biarrots y sont allés de leur petit essai qui a semé le trouble pour le bonus avant que Fickou ne soulage le stade dans le final. Face à la lanterne rouge, le stade s’est repris mais ne s’est pas complètement rassuré sur la qualité de son jeu. Une crise de confiance qui place les toulousains dans le ventre mou Top 14.  La semaine prochaine, c’est le champion Castres qui s’annonce, une nouvelle marche qui doit lancer définitivement la saison du stade.

 

Article de Pierre jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici