Accueil Articles Sport Toulouse étrille Grenoble et jouera le Racing en barrage

Toulouse étrille Grenoble et jouera le Racing en barrage

Yannick JauzionAssuré de terminer troisième et de recevoir vendredi à domicile, le stade a montré deux visages bien différents lors de sa facile victoire face à Grenoble (57-7). Les rouge et noir ont tenté de retrouver du liant dans leur jeu mais ont trop souvent commis des erreurs qu’il ne faudra pas reproduire face au Racing. On retiendra également une séquence émotion intense pour Yannick Jauzion qui quittera Toulouse en fin de saison.

 

Comme pour saluer la sortie de son mentor, Gaël Fickou, ouvre le bal en perçant d’emblée la défense grenobloise aux abonnés absente. Entre le néo toulousain et l’incomparable Yannick Jauzion, le témoin a bien été transmis. Sorti en milieu de deuxième période, sous une standing ovation, le centre aux 73 sélections laisse sa place à Fritz, qui postulera lui aussi pour une place de titulaire pour la réception des franciliens. Cette répétition générale aura surtout  mis en évidence la bonne forme du pack toulousain, drivé par un Servat des grands jours. En face, son homologue Lescadieu fêtait sa première en top 14, un souvenir impérissable face au monstre de l’Ariège. Bien emmené par Kakovin et Steenkamp, les avants ont maché le travail pour Burgess et Mac Alister qui n’ont pas toujours su lancer dans le bon timing les vagues toulousaines. Heureusement, coté grenoblois, c’était journée portes ouvertes en défense.

 

Revu d’effectif avant les barrages

Comme d’habitude, le banc toulousain a permis au stade de creuser l’écart en fin de partie. Au talon, Servat fut remplacé par Bregavdze, une répétion de ce qui devrait se passer face au racing. Jonhston pris la place de Kakovin, Beauxis celle de Mac Alister et Doussain remplaça Burgess qui ne sera plus toulousain la saison prochaine. Pour ce qui est de la charnière, Doussain et Mac Alister  semblent partir favoris au vu de la faiblesse actuelle de Burgess et de Beauxis, intercepté par Dupont pour l’unique essai des Isérois. A noter la sortie de Picamoles sur blessure, avec  une poche de glace sur la cuisse, il faudra suivre l’évolution de son rétablissement. Souvent maladroit, les toulousains ne sont pas apparus totalement prêts et sereins avant d’affronter une grosse équipe du Racing qui viendra défier le stade sans complexes. Pour rappel, chez eux, les parisiens ne s’étaient inclinés que d’un point dans les derniers  instants.

 

 

Article de Pierre-Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici