Accueil Articles Sport JO de Londres : les athlètes toulousains honorés au Conseil Régional

JO de Londres : les athlètes toulousains honorés au Conseil Régional

Hier en fin d'après-midi, les sportifs haut-garonnais présents aux derniers jeux olympiques ont reçu les félicitations du maire et du président du Conseil Régional.Hier en fin d’après-midi, les sportifs haut-garonnais présents aux derniers jeux olympiques ont investi l’Hôtel de Région. Dans une salle surchauffée, ils ont notamment reçu les félicitations du maire et du président du Conseil Régional. Médaillés ou non, les mini-héros maison ont livré leurs analyses, confié leur bonheur ou leur déception. Les athlètes paralympiques étaient également à l’honneur…sur le papier.

 

« Des moments à couper le souffle » s’est exclamé Pierre Cohen, le maire de la Ville. « Il y avait un climat extraordinaire. Une superbe manifestation qui a illustré toute la noblesse du sport. C’était un évènement féérique ». L’élu a un peu forcé l’éloge, mais il fallait bien flatter ses flambeaux. Martin Malvy a lui rappelé la « magnifique moisson » de médailles françaises. Le président du Comité Régional Olympique et Sportif Guy Debuisson a plutôt joué la carte de la sobriété. « C’est la concrétisation d’un long travail. Un cadeau pour les 745 000 licenciés et les 10 000 clubs de Midi-Pyrénées ». Celle du sarcasme aussi, lorsqu’il a taquiné Claude Onesta sur l’épisode du plateau télé détruit. Inévitables, ce sont bien les handballeurs français qui ont monopolisé toute l’attention. En tête, Jérôme Fernandez, flanqué d’un impeccable costard.. Le speaker, non sans avoir rappelé des statistiques toutefois impressionnantes, s’est réjouit d’annoncer qu’il terminait sa carrière aux Fenix de Toulouse. Claude Onesta aurait même pu s’affubler d’une couronne, tellement les fleurs ont germé. Avec moins d’enthousiasme, nageurs et rameurs toulousains ont été félicités à leur tour. Entre deux poignées de mains, un trophée symbolique a été remis à chaque sportif.

 

Les paralympiques, aussi…

« Cette année, il y a eu de vrais jeux paralympiques » a défendu Martin Malvy. « Les anglais ont réussi une organisation parfaite. Tout a été fait en termes d’accessibilité mais aussi de regard sur les athlètes » a souligné Guy Soriano, président de la fédération française handisport. Pablo Neuman et Jonhatan Hiverna, valeureux gaillards de rugby fauteuil, ont partagé leur sentiment sur la compétition. « Nous finissons huitièmes, ce qui est forcément une déception. Mais nous étions plutôt en repérage pour les jeux de Rio » a concédé Pablo. Même diagnostic pour Emilie Ménard, joueuse de basket en chaise. « C’était une découverte. Même si nous avons fini dernières, c’était une super expérience ». Alors que les handballeurs ont imposé le silence, les athlètes paralympiques se sont exprimés dans un léger brouhaha. Malgré le discours policé et les bonnes intentions, l’intérêt n’était évidemment pas le même. La cérémonie s’est terminée par un copieux buffet, où l’on pouvait apercevoir un Claude Onesta cerné de caméras et de micros. La logique avait repris ses droits.

 

Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Toulouse Infos