Accueil Articles Sport Thomas Pouyssegur : Un Hocklines au mondial

Thomas Pouyssegur : Un Hocklines au mondial

Thomas pouyssegur, Joueur des hocklinesRecruté cette année chez l’élite des Hocklines, Thomas Pouyssegur dispute depuis lundi le mondial de roller-hockey en équipe de France junior. Après Jonathan Ostré, c’est le deuxième joueur du club toulousain à revêtir les couleurs nationales.


Non, Thomas Pouyssegur n’est pas Toulousain. Du moins, c’est à Tarbes qu’il a fait ses premières classes au roller-hockey, dès l’âge de huit ans. Dix ans plus tard, il déménage sur la ville rose pour suivre des études de droit. Conséquence : il quitte le club de Tarbes et intègre l’équipe senior des Hocklines, qui s’apprête à vivre une rude saison en Elite, la première de son histoire.

Parti sur les chapeaux de roues, le nouveau venu se paye le luxe de marquer le premier but toulousain au plus haut niveau national, en septembre dernier face à Caen. Après quoi, son compteur connaîtra malheureusement quelques ratés. Mais sur le terrain, impossible de ne pas le remarquer.  “Thomas a apporté sa vitesse et sa fougue. Il a un très bon patinage et une vraie motivation. Et il sait aussi mettre l’ambiance dans les vestiaires !”, rapporte son coach, Jonathan Ostré, international senior privé de mondial 2011 suite à une blessure. Thomas Pouyssegur concède, lui, que sa rencontre avec les Hocklines n’a pas été sans appréhension : “Les derbys Toulouse-Tarbes ont toujours été très, très, disputés. Donc j’avais un peu peur, je me posais des questions. Au final, j’ai été surpris par cette équipe. Je ne m’attendais pas à un tel accueil.”

 

Viser le podium

Vite et bien adapté à l’esprit local, la jeune recrue a tout de même reçu un autre apprentissage. Formé en tant qu’arrière, il a rapidement basculé au poste d’attaquant en enfilant le maillot rouge et noir. “Aujourd’hui, je me sens plus à l’aise à l’avant” explique-t-il. “Cela demande du jeu de puissance et de la vitesse, ce qui fait partie de mes points forts je pense.” Bien qu’avec son lot de montagnes russes, cette saison en élite aura permis au joueur de se faire remarquer des sélectionneurs nationaux, après avoir déjà démontré son potentiel lors des préselections espoirs.

Lundi 4 juillet, il a débuté son premier mondial à Roccaraso (Italie), avec l’équipe de France junior. Premier match, première victoire pour les Bleuets : 3-2 contre le Mexique. Une douzaine de nations participe à ce championnat. Parmi lesquelles, la Suisse, battue 2 à 1 en match de préparation, que la France croisera également dans sa poule. “Ce ne sera pas facile contre eux” reconnaît le néo-toulousain. “Les anciens m’ont dit aussi que les Tchèques et les Etats-Unis avaient de belles équipes. Mais avant d’y penser, il faudra passer le premier tour.” Prudent, Thomas Pouyssegur sait aussi se montrer ambitieux. Après avoir ramené une médaille de bronze à la dernière édition, les juniors se verraient bien à nouveau sur le podium. “Nous voulons la meilleure place que l’on puisse avoir. Si nous sommes ici, ce n’est pas pour faire de la figuration” lance-t-il. Verdict le 9 juillet.

Batiste Ostre

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici