Accueil Articles Sport Un jeune qui se fait une place

Un jeune qui se fait une place

Parti à Toulouse pour se relancer, le pivot Cédric Sorhaindo n’est plus à présenter. Champion du Monde et d’Europe, vainqueur de la Coupe de France, le joueur français a presque tout gagné en handball. Sous contrat au FC Barcelone, le Martiniquais n’a pas fini de nous impressionner. Récit d’un parcours hors-norme.

Et dire qu’il n’a failli jamais jouer. Opéré deux fois des genoux à l’âge de 3 ans, on lui casse le tibia alors qu’il a 17 ans pour l’opérer d’un manque de rotation à une jambe. Il finit par atterrir en Métropole, à Angers, où il jouera jusqu’en 2004, année où le pivot d’1 mètre 93 pour 105 kilos signe au Paris Handball.

C’est dans le club de la capitale qu’il va se forger le palmarès digne d’un « Expert » : vice-champion de France en 2005, vainqueur de la Coupe de France en 2007, ce qui lui permet d’honorer sa première sélection face à l’Espagne le 26 octobre 2005. Mais il lui faut attendre l’après JO (auxquels il ne participe pas) pour exploser. Profitant du break de Bertrand Gille à son poste, il devient titulaire en sélection aux côtés des Karabatic, Dinart et Narcisse. Il participe au titre de champion du Monde 2009 en Croatie. Dans le même temps, il est désigné meilleur défenseur et meilleur pivot du championnat de France de la saison 2008/09 avec Paris. Malgré ces distinctions, le club descend en D2. C’est le début d’une descente aux enfers pour Cédric.

Le début de saison du Paris Handball n’est pas tonitruant, les Parisiens n’arrivant pas à intégrer le top 2, synonyme de montée. De plus, le championnat d’Europe se profile et Bertrand Gille revient en force. La lumière va alors venir d’Espagne d’abord: il est recruté par l’un des grands clubs européens, le FC Barcelone. En attendant, il jouera pour le Toulouse Handball. Puis,  durant l’Euro, il profite du forfait de Bertrand Gille (dû à une blessure au tendon d’Achille) pour retrouver une place de titulaire pour la fin du tournoi. Il est l’un des artisans du sacre français, notamment lors du match contre la Pologne (6 buts). De retour à Toulouse, il participe au match contre le 5ème, Tremblay. Malgré une première mi-temps francilienne (15-20), le THB, poussé par son public et avec des joueurs ultra-motivés, l’emporte 35-31 et sort de la zone de relégation. Sauver le club Toulousain, voila le défi de Cédric avant de s’envoler pour la Liga Espagnole.

Et dire qu’il n’a failli jamais jouer…


Cédric Sorhaindo parle du titre de champion d… par ToulouseInfos

Rémi dos Santos

Article précédentEotec
Article suivantLa fête des amoureux (1ère partie)
La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici