Accueil Articles Sport Handball: un deuxième champion pour Toulouse en 2010.

Handball: un deuxième champion pour Toulouse en 2010.

Anouar Ayed, capitaine de l’équipe de handball de Toulouse, jouait ces derniers jours pour l’équipe nationale de son pays d’origine: la Tunisie. Depuis la victoire de celle-ci au Championnat d’Afrique des Nations, il confirme son statut parmi les meilleurs joueurs mondiaux. Stéphane Plantin livre une interview tantôt « pro », tantôt « perso » sur ce joueur établi.

 

Anouar Ayed commence sa carrière professionnelle au Sporting Club de Mokine et à l’Etoile Sportive du Sahel. Avant même son arrivée à Toulouse, figurent déjà à son palmarès trois championnats de Tunisie, une coupe de Tunisie, une coupe arabe des clubs champions et une coupe arabe des clubs vainqueurs de coupe. Un curriculum déjà bien rempli pour ce jeune joueur de 26 ans qui, en 2004, faisait son entrée au Toulouse Handball.

Actuel meilleur marqueur de son club, il fait la fierté de son équipe et de son entraîneur. Stéphane Plantin, ancien champion du monde 2001 qui a rejoint le staff de Toulouse, livre une interview aussi « pro » que « perso » sur le champion franco-tunisien.


Toulouse Infos : Quelles sont les principales qualités sportives et humaines d’Ayed?

Stéphane Plantin : Anouar est bien sûr un excellent joueur. Il a une grande aisance de jeu. Ses grandes qualités de handballeur sont sa vitesse et sa spontanéité. C’est aussi quelqu’un de très professionnel, il s’investit beaucoup au sein du club. Ensuite, fait rare dans le milieu du sport de haut niveau, c’est quelqu’un d’extrêmement ouvert, d’une gentillesse remarquable. Il entretient une grande proximité avec les jeunes joueurs, il les aide et les conseille volontiers.


T.I. : Quels sont ses principaux défauts? Il n’est tout de même pas parfait?

S.P. : Bien sûr qu’il a des défauts! Par exemple, il a tendance à porter un peu trop le ballon, à établir une construction de jeu collective. Sur un plan général, il a du mal à admettre l’échec. Comme tout sportif de haut niveau, il joue pour gagner. Lorsque cela se transforme en motivation, c’est une qualité; Mais lorsqu’il ne domine pas le jeu, qu’il n’est pas en position de victoire, son jeu s’en ressent d’autant plus et c’est dommage.


T.I. : En quoi ce titre remporté par Anouar en Afrique va-t-il être positif pour le club?

S.P. : C’est toujours un plus d’avoir des grands champions dans un club, qui ramènent des titres régulièrement. D’ailleurs, après la victoire de Sorhaindo au championnat du monde, voici un second titre international pour l’un de nos joueurs en 2010. C’est très enrichissant pour les membres les moins expérimentés du club qui pourront apprendre beaucoup au contact de joueurs de cette envergure.


Avec plus de titres remportés qu’en football, et certains de nos footballeurs qui semblent prédisposés au lancer de ballon, le handball devrait-il être désigné comme sport national?

 

Margaux Benn

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici