Accueil Articles Sport C’est fait. Tournefeuille HB en Nationale 2 !!!

C’est fait. Tournefeuille HB en Nationale 2 !!!

handball tournefeuilleC’est fait. Tournefeuille Handball en Nationale 2 !!! La victoire à Oloron conjuguée à la victoire de Thuir sur Pana et au match de la dernière journée entre Thuir et Asson est synonyme d’au moins une 2ème place au classement et donc, de montée en Nationale 2.

 

Quel bonheur ! Quelle récompense pour ce groupe ! Je peux vous dire que dans les vestiaires, après le match, tous se sont remis en mémoire le parcours effectué depuis la date de création du club, ce 1er titre de champion en benjamin en 1997, les 1ères joutes en championnat de France des Moins de 18, les déceptions des 2 descentes de Nationale 3 en 2004 et 2007 et ce fameux match de barrage d’accession l’an passée ! Beaucoup de noms sont aussi revenus dans les conversations, preuve que cette victoire est le résultat d’un collectif sans qui rien ne pourrait exister. Et même si parfois nous constatons des divergences, chacun a amené sa pierre à l’édifice pour construire.

Et je trouve la fin de match contre Oloron chargée de symbole. Des « anciens » prêts à se défoncer pour atteindre l’objectif, des jeunes pousses formés au club pour assurer la relève (Flex, 19 ans, marque le dernier but décisif) et des jeunes recrues prêtes à participer à l’aventure (Sacha, 18 ans, perturbe l’attaque oloronaise pour l’égalisation). Ajouter à ces deux là, Ludo, un pur produit tournefeuillais, avec 7 buts hier soir et Marius, 19 ans, et vous avez un groupe qui ne cessent de se renouveler tout en restant performant.

Il me sera vraiment difficile de citer tous les acteurs de cette réussite car, encore une fois, c’est le collectif qui prime : dirigeants, bénévoles (n’est-ce pas Clément ?), arbitres, entraîneurs et joueurs. Ceci dit, au sein du club, avec l’aide des entraîneurs et de tous les bénévoles, la génération « 84-85 » a marqué de son empreinte l’histoire du club.

Et pourtant, à l’orée de la saison 2009-2010, après la déconvenue des matches de barrage d’accession de la saison précédente, on sentait bien qu’il n’allait pas être facile de rebondir. Il y avait de l’incertitude dans l’air ! Les 1ers matches de la saison ont vite balayé ces incertitudes et, mise à part le faux pas à Bègles, le THB a terminé en trombe la phase aller en pratiquant un jeu des plus agréables.

Le début de l’année 2010 a été plus difficile à gérer avec les déplacements chez les « gros » de la poule. Sans être brillant et, parfois, en frisant la « correctionnelle » (à Caudéran), le groupe a su se remettre en question et ramener les victoires qui lui permettent d’être toujours 1er de la poule, depuis la 1èrejournée et seul 1er de la poule sans discontinuer depuis la 3ème journée du 26 septembre 2009. C’est bien la preuve que c’est l’équipe la plus régulière et la plus performante qui tire son épingle du jeu. Ce résultat n’est pas le fait du hasard. La saison est longue et la contre performance est quasiment interdite pour jouer les premiers rôles.

Vous l’avez compris, vous décrire le déroulement du match devient quelque peu anecdotique compte tenu du résultat final. Coach Cédric l’avait annoncé : « C’est la dernière marche, on n’est plus dans la situation où l’on peut monter mais plutôt dans celle où on doit monter », « il y a un peu de tension au moment de conclure mais le groupe est sûr de lui ». « Sûr de lui », pas tout à fait le cas en début de match. Oloron, en lutte pour éviter la relégation, s’autorise même le luxe de mener 5-3.

Le THB appuie alors sur l’accélérateur et impose son jeu. Oloron n’a plus de solution et encaisse un 5-0 dévastateur. Les « oranges » resteront 10 minutes sans marquer. Sous l’impulsion de Ludo, le jeu tournefeuillais est plus dynamique et pousse les locaux à de nombreuses fautes. Les exclusions temporaires tombent à juste titre. Parfois même, la sanction ultime passe tout près. 13-10 à la mi-temps, Tournefeuille a pris le dessus.

Les vestiaires sont plutôt calmes et c’est bon signe. Au-delà des considérations tactiques habituelles, coach Cédric insiste pour ne pas répondre à l’agressivité oloronaise. La consigne est respectée à la lettre. Côté tournefeuillais, au coup de sifflet final, il n’y aura même pas une exclusion temporaire (une 1ère sans doute cette saison !). Ne pas rentrer dans le jeu de la contestation était essentiel. Oloron est une équipe de battants qui veut sauver sa peau.

En 2ème mi-temps, le THB prend l’ascendant et accentue son avantage jusqu’à la 51ème minute (24-19). Et là, on cale, on prend 2 buts successivement (24-21) et coach Cédric prend le temps-mort. J’ai beau me dire qu’on a atteint la barre des 24 buts (!!!), il reste quand même 8 minutes à jouer et il ne faut pas se relâcher. On marque : 25-21. S’en suit une série d’échecs aux tirs et une série de pertes de balles. Oloron en profite et revient à 1 but (25-24).

Les pulsations cardiaques s’accélèrent, Manu et PP se défoulent sur leur portable pour tenir informé la « base » restée à Tournefeuille ! Oloron prend le temps-mort. Sur l’attaque, l’ailier oloronais tente un Kung-Fu perturbé admirablement par Sacha. Le THB récupère la balle et Flex (le droitier à l’aile droite), sur passe décisive de Yannick, ne tremble pas et marque le but décisif (26-24). Sur l’attaque suivante, le pivot oloronais échappe à la vigilance des défenseurs tournefeuillais et marque (26-25). Ca chauffe les SMS ! Il reste 35 secondes. 35 secondes sous le contrôle des tournefeuillais qui résistent calmement aux assauts oloronais.

Il faudrait attendre quelques minutes le résultat de Thuir pour voir tous les joueurs s’engouffrer dans un délire extrême. Il ne reste plus qu’à savourer le cocktail du bonheur !

Les autres résultats ICI

 

 

Oloron (Salle Palas, Route de Bayonne), le 24 avril 2010,

Tournefeuille HB bat HBC Oloron 26 à 25 (mi-temps : 13 – 10)

Arbitres : DESCAMPS Sarah et PAUVERT Sabrina


Tournefeuille HB :

Gardiens : Joël Bassanetti (7 arrêts), Johann Szambelanczyk (3 arrêts)

Buteurs : Florent Douat (3), Yannick Larrieu (2), Pierre-Marie Brunetti (5 dont 2 penalties), Guillaume Douat (3 dont 1 penalty), Ludovic Cros (7), Marius Bascle (1), Guillaume Dupont, Sacha Clary (1), Florent Battisti (4), Clément Boyer

Ballons gagnés : 19

Passes décisives : 12

Balles perdues : 14

Pourcentage de réussite aux tirs : 51% N2 (1ère MT : 54%, 2ème MT : 48%)

Exclusions temporaires : aucune


HBC Oloron :

Gardiens : Ducasse Thierry, Hondagneu Patrick

Buteurs : Castro Jean-Claude, Pebernade Pierre, Mazquiaran Benoit (3), Lahut Guillaume (5), Hourat Mathieu (2), Hourat Guillaume (3), Boye Yvan (3), Bortayre Régis (2), Biados Sébastien (1), Bergemayou Benoit (6)

Exclusions temporaires : Lahut (4ème, 43ème), Biados (16ème), Hourat G (19ème, 23ème), Castro (45ème, 49ème)

Evolution du score : 3-3 (5ème), 3-5 (10ème), 8-5 (17ème), 10-6 (21ème), 13-9 (27ème), 13-10 (mi-temps), 15-11 (33ème), 17-14 (38ème), 20-16 (43ème), 22-19 (48ème), 24-19 (51ème), 25-21 (53ème), 25-24 (57ème), 26-24 (58ème), 26-25 (Score final)

 

Jean-Francis Battisti

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici