Accueil Articles Sport L'exploit des Hocklines

L’exploit des Hocklines

rollerhockey hocklines caenOn ne pouvait rêver meilleure manière de démarrer l’année pour les Toulousains. En étrillant Caen 11 à 2, les Hocklines signent leur troisième victoire en Elite et engrangent un peu de confiance avant un déplacement délicat à Villeneuve-la-Garenne.


John Ostré avait prévenu que son équipe comptait accomplir un ou deux exploits à domicile.C’est désormais chose faite : en s’imposant sur le score fleuve de 11 à 2 contre Caen, les Hocklines ne se sont pas contentés de doucher les ambitions adverses. Ils ont purement noyé des Conquérants plus proches de naufragés que de fiers conquistadors. Certes, les Normands étaient diminués par quelques absences significatives. Mais qui aurait parié que les Toulousains leur feraient subir une telle déculottée ? Le round d’observation des dix premières minutes laissait plutôt présager d’un match tendu pour les Hocklines.

Malgré quelques difficultés à se mettre en place, Caen a des arguments solides : vitesse, force de frappe, les éléments sont réunis pour mener la vie dure aux Toulousains. Caen pourra probablement regretter le moment où les Hocklines ont ouvert le score, sur un tir lointain cueillant à froid le gardien. La remise en jeu à peine achevée, Toulouse double la mise et assomme déjà l’adversaire. On se dit alors que les Hocklines ne sauront pas gérer leur avance et que Caen trouvera bien la faille. Au contraire, les Toulousains, très en verve, tiennent bon et gardent haut la main : 5-1 à la pause et un sauvetage du poteau sur le gong. Ce n’est pas encore l’heure de crier victoire.

 

Caen n’y est plus

A la reprise, la remontée de Caen est attendue. Peine perdue : Tanguy Skelding, l’homme du match, en pleine réussite devant la cage adverse, tient la flamme. Deux minutes après le début de la seconde période, il signe un épatant doublé – 7 à 1 pour Toulouse, hat-trick pour le joueur. Seul regret : les Hocklines auraient largement pu aggraver la marque en supériorité. Mais Caen défend alors solidement et parvient même à semer la panique dans l’attaque toulousaine. L’inverse n’a pas lieu non plus. En infériorité, Toulouse ne laisse rien passer.

A jeu égal, la défense des Hocklines verrouille totalement l’adversaire, quand elle ne se repose pas sur le gardien Raphaël Vincent. Solidement ancré dans sa cage, ce dernier ne laissera passer qu’un seul but de plus, anecdotique, sur un gros cafouillage de ses coéquipiers. Pas de quoi paniquer. Caen n’y parvient plus, s’enfonce dans l’anti-jeu et termine le match à deux contre quatre. Les Hocklines, eux, font fructifier le goal average. Bilan : 11 à 2, le plus gros carton des Toulousains en Elite pour l’heure. Impressionnante, la victoire permet aux Hocklines de souffler un peu et d’appréhender la prochaine rencontre, contre Villeneuve, avec un peu plus de sérénité.


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici