Accueil Articles Sport Les Hocklines ont frôlé l'exploit

Les Hocklines ont frôlé l’exploit

Hocklines roller hockey“Ce match on le gagne” affirme Jonathan Ostré. Facile de comprendre ce qu’il entend par là, bien que le tableau d’affichage lui donne tort. Au terme d’une prestation sidérante, les Hocklines s’inclinent 4 buts à 2 contre Rethel, équipe la plus titrée du championnat Elite.


Il est loin le temps où le septuple champion de France administrait des corrections sauvages au groupe Toulousain et repartait sur des scores fleuves. Alors que Rethel mène difficilement de deux buts, Toulouse réduit la marque (après un premier but refusé) avant d’égaliser. Proche de la perfection, la première mi-temps a mis la défense Retheloise en panique à plusieurs reprises.

 

En bon briscard, Rethel va compter ensuite sur un essoufflement physique des Hocklines. Les Diables prennent leur temps, font circuler le palet, troublent le positionnement de Toulouse. De légères scories qui n’aboutissent pas : les locaux ont décidés qu’ils ne vendraient pas leur peau si facilement et vont se montrer dangereux devant la cage de Martin Bradette, international canadien. Deux supériorités seront nécessaires à Rethel pour venir à bout du promu.

 

A chaud, l’entraîneur-joueur des Hocklines a pleinement conscience du caractère qu’à dévoilé son équipe ce soir, mais reste frustré par le résultat final. “Certains joueurs ont développés un niveau de jeu vraiment supérieur. Entendons-nous bien : personne n’a été faible. Mais pour l’instant, je suis énervé pour ceux qui se sont donnés à fond et méritaient cette victoire. Je le répète, par rapport à ce qu’on a vu ce soir, ce match est à nous.” Certaines défaites ont parfois un goût de victoire : contre Rethel, le promu a montré qu’il ne servirait pas de faire-valoir aux grosses formations.


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici