Accueil Articles Sport Le Stade toulousain frôle l'exploit à Paris

Le Stade toulousain frôle l’exploit à Paris

La Stade de France réussit aux toulousainsAu terme d’un classico exceptionnel, Toulouse arrache le match nul sur le gong au stade de France (27-27). Un bon présage avant de se déplacer au vélodrome face à Toulon et au Munster en quart de finale de H-cup. Malheureusement, la blessure de McAlister dès la 13éme minute pourrait peser lourd dans le sprint final.

 

Menés 27 à 8 à la pause, le Stade toulousain est allé chercher au plus profond de lui-même pour infliger un 19 à 0 à ses adversaires parisiens et partager les points sur le buzzer. Sur la dernière munition de la partie, Toulouse infligeait une série de charges ubuesques avant que Montes ne viennent parachever le travail de son pack au pied des poteaux. Doussain, qui avait remplacé McAlister sur blessure dès la 13éme minute, passait la transformation au goût de quasi victoire. Contestés au sol, en mêlée fermée et en touche dans le premier acte, les stadistes ont eu le mérite de revenir avec d’autres intentions en seconde période. L’apport du banc, avec les entrées de Tolofua, de Tekori, de Picamoles et Montes, aura donné raison au coaching du staff. En faisant le choix d’écarter Beauxis et de mettre 6 avants sur la feuille de match, le Stade avait misé sur la puissance. A peine entré, Tolofua se mettait en évidence et remettait Toulouse dans le bon sens. En bout de chaine, Tekori signait l’essai de l’espoir. Dépassés par le rythme et le volume de jeu des rouge et noirs, les parisiens se mettaient à la faute sur les rucks et le jeune argentin Macome écopait dans le dernier quart d’heure d’un carton jaune qui interdisait aux parisiens tout espoir de faire le break. A nouveau précis sur ses lancements de jeu, le Stade finissait en trombe et bouclait un classico des plus prolifique de l’histoire avec 7 essais à la clé.

 

En trompe l’œil

Après l’euphorie de ce come-back, force est de constater que Toulouse n’est pas encore sorti d’affaire au niveau comptable. Ce nul pourrait en fait n’arranger ni les parisiens ni les toulousains, toujours à la recherche d’une deuxième victoire à l’extérieur pour finir dans le top 6. En trompe l’œil également, la prestation de McAlister, époustouflant 13 minutes … c’est un peu court.

 

Article de Pierre-Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici