Accueil Articles Société Daurade, Beaux-arts, Bazacle : visitez Toulouse coté fleuve

Daurade, Beaux-arts, Bazacle : visitez Toulouse coté fleuve

Les péniches toulousaines vous proposent une balade au fil de l’eauPendant l’été, de nombreuses solutions s’offrent aux touristes ou aux toulousains désireux de mieux connaître leur ville pour visiter Toulouse. Aujourd’hui, penchons nous les péniches qui vous proposent une balade au fil de l’eau tout en vous faisant découvrir le fleuve et les monuments qui le jouxtent. Vous voulez visiter, alors embarquez !

 

Il est 14 h 30 et le soleil est au plus haut sur la Garonne. La péniche Baladine amarrée quai de la Daurade accueille les derniers passagers pour une croisière au fil de l’eau. « Depuis cet été, on fait découvrir de nouveaux endroits. La Garonne est un site fabuleux, il faut l’exploiter », explique le capitaine à quelques minutes de lever les amarres. À bord, ça commence à bouger. Les touristes venus nombreux sont en plein farniente mais motivés à l’idée de découvrir la Ville rose depuis son fleuve.

Rapidement, cafés étudiants, restaurants, brasseries, ainsi que l’église Notre-Dame de la Daurade et l’école des Beaux-Arts s’offrent à eux. « L’Eglise de la Daurade doit son nom à l’édifice du 5e siècle qui était orné de mosaïques à fond d’or. C’était l’église dorée. Aujourd’hui on remarque à gauche la façade monumentale à colonnades réalisée en pierres, au début du 19e siècle. A l’intérieur, la statue de la Vierge Noire attire encore aujourd’hui la dévotion des toulousains », explique le guide fluvial. Sur la rive gauche se succèdent les pelouses et les ombrages de la Prairie des Filtres, lieu de détente et de concerts, « mais aussi terrain historique où se jouèrent les premiers matchs de rugby en Midi-Pyrénées », lance-t-il. Vient ensuite l’étonnante galerie photo du Château d’Eau, puis l’Hôtel-Dieu, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco pour son rôle dans le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.

« Du quai Saint-Pierre se développe un superbe panorama et on remarque particulièrement, de l’autre côté du fleuve, la silhouette imposante de la Chapelle de La Grave. Le dôme, recouvert de cuivre, est le plus haut de la ville et culmine à 67 mètres », ajoute-t-il avant de passer devant l’esplanade du centre d’art contemporain des Abattoirs. Cette bâtisse, qui surplombe le fleuve, a « accueilli de grands artistes contemporains et architectes français, car Toulouse a toujours été à l’avant-garde  », raconte le guide touristique.

Un des temps forts de cette balade sur l’eau est le passage sous le pont Neuf, paradoxalement le plus ancien de la ville. Calculé pour résister aux emportements de la Garonne, il fut inauguré en 1661 par le futur Louis XIV, alors âgé de 14 ans. Reste maintenant à rentrer à la Daurade pour des touristes ravis de cette « visite hors des fleuves battus » !

 

Article d’Alexandre Blenzar

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici