Accueil Articles Société Pas de train entre Toulouse et Bordeaux pour le week-end de l'ascension

Pas de train entre Toulouse et Bordeaux pour le week-end de l’ascension

Pas de train entre Toulouse et Bordeaux pour le week-end de l'ascensionL’ascension n’est pas synonyme de week-end prolongé pour tout le monde. Du 8 au 12 mai, la SNCF entreprend des travaux de modernisation de son réseau, notamment sur la ligne Toulouse Bordeaux, qui dessert Montauban et Agen.

 

« L’organisation du trafic a été menée de manière a ne pas gêner les usagers ». Pour Dominique Damide, chargé de communication à la SNCF, « tout a été mit en œuvre pour que les utilisateurs puissent emprunter les transports ferroviaires sans difficultés pour partir en amont et en aval du pont ». Pour les travailleurs courageux, le 10 et 11 mai, des autocars assureront le trajet entre Toulouse et Montauban, de 6 heures à 14 heures. En dehors de cette tranche, le TER garantira le trafic aux horaires disponibles sur le site internet de l’opérateur public. Selon Philippe Blancart, Directeur de la communication régionale, l’impact est minime sur les usagers. « Ce sont des chantiers de rénovations pharaoniques, indispensables pour améliorer la qualité du transport à long terme » précise t-il. Avant d’ajouter: « on essaye d’organiser les travaux  sur des périodes de moindre flux où la plupart des gens ne travaillent pas ». Aucun dédommagement ne sera attribué aux abonnés malgré les quelques perturbations prévues. En effet, selon Dominique Damide « la SNCF offre une alternative et respecte ses engagements ».

 

Des usagers en demi-teinte

Fabienne, 33 ans, qui emprunte quotidiennement la ligne Toulouse -Bordeaux pour rentrer à son domicile n’est pas directement concernée mais compatit pour ceux qui ne partent pas. « Le trajet est deux fois plus long, c’est sur c’est embêtant » lâche-t-elle. La décision de ne pas dédommager les usagers est loin de faire l’unanimité auprès des voyageurs. Pour Dominique, 35 ans, la qualité de service n’est pas le même. « Pour ceux qui transportent leur vélo comme moi, prendre l’autocar est compliqué » explique t-il. Un avis partagé par Saida, jeune étudiante, qui trouve que l’abonnement est « déjà assez cher ». Reste que même si la gêne est évidente, la plupart des passagers restent compréhensifs.

 

Article de Marine Astor

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici