Accueil Articles Société Université Paul Sabatier : 100 éco-logements livrés à la rentrée 2013

Université Paul Sabatier : 100 éco-logements livrés à la rentrée 2013

Université Paul Sabatier : 100 éco-logements livrés à la rentrée 2013Il y a une semaine, c’était jour d’inauguration à l’université Paul Sabatier. En plus de dévoiler le premier logement étudiant à énergie passive, il s’agissait également de découvrir l’Esplanade, le nouveau restaurant universitaire.

 

« C’est réussi » se targue Romain Cujives, conseiller municipal délégué à la vie étudiante. Et pour cause, le logement témoin de 18m² possède de nombreux avantages. Première caractéristique : la gestion des énergies et du développement durable grâce à une bonne isolation. En effet, à l’heure où le débat sur la transition énergétique bat son plein, le Crous a décidé de mettre cette préoccupation au cœur de ses missions. Face à des logements de qualité à destination des étudiants, Thierry Bégué, directeur du Crous Toulouse assure que « les loyers seront modérés ». Basé sur un assemblage de plusieurs modules, le choix de ce système constructif permet la modularité, la maîtrise des coûts et la rapidité de livraison. Dans sa volonté de réhabiliter le parc du logement étudiant, ce sont ainsi près de 100 appartements de 18m² qui seront livrés pour septembre 2013. Et le Crous ne compte pas s’arrêter en si bon  chemin. « Daniel Faucher et Chapou vont également bénéficier de ce vaste projet de réhabilitation pour un coût total de 70 millions d’euros » explique Thierry Bégué.

 

Un nouveau restaurant universitaire

En plus d’offrir aux étudiants des logements basse consommation, l’université Paul Sabatier a ouvert un nouvel endroit pour se restaurer en novembre dernier. « L’Esplanade est un lieu innovant et d’un type nouveau. Il accueillera toutes les personnes qui ont envie d’université » confie Bertrand Monthubert, président de l’université Paul Sabatier. Et Thierry Bégué d’enchérir. «  C’est une restauration bistronomique ouvert à tous et qui offre une possibilité de complémentarité avec ses ateliers culinaires, d’initiation à l’œnologie et l’organisation de repas d’affaires ou de séminaires ». Sur un principe modulaire à énergie passive, l’Esplanade est loin du traditionnel restaurant universitaire de par sa décoration et son agencement original. Tous, Crous comme direction de l’Université, s’accordent pour reconnaître qu’il « s’agit plus de restauration que de restauration collective ». Reste que même si l’initiative semble saluée par les étudiants, « les tarifs sont trop élevés pour nous » confie Nathalie, étudiante en Master professionnel matériaux.

 

Article de Nadia Hamdani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici