Accueil Articles Société Le Flight Flower, transport du futur ?

Le Flight Flower, transport du futur ?

Le 25 mars, le site d’Airbus a ouvert exceptionnellement ses portes à la classe de 6ème4 du collège LalandeLe 25 mars, le site d’Airbus a ouvert exceptionnellement ses portes à la classe de 6ème4 du collège Lalande dans le cadre du concours « Imaginons le transport de demain ». Retour sur le concours et sur le transport imaginé par les élèves de Delphine Gravier.

 

Les jeunes se détournent de plus en plus des carrières scientifiques et techniques. C’est en faisant ce constat alarmant que la Fondation de l’entreprise EADS a décidé de se lancer dans le mécénat.  « Nous voulons susciter l’intérêt des plus jeunes pour ce type d’activité » confie Eve Humbert de la Fondation EADS. « Et pourquoi pas créer des vocations » ajoute-elle. En effet, le groupe EADS ne cache pas sa volonté par ce concours de partager sa passion pour le monde de l’aéronautique en permettant aux plus jeunes de se familiariser avec cet univers le plus souvent considéré comme hermétique. Le concours, auxquels peuvent participer des élèves de la sixième jusqu’à la quatrième, se déroule en plusieurs étapes. « Il y aura une finale académique qui se tiendra à Toulouse le 21 mai prochain. Ensuite, la finale nationale qui se tiendra au Salon du Bourget à Paris le 20 juin ». Concernant le prix, Eve Humbert explique que le « gagnant aura la chance de voir son projet immortalisé sous forme de maquette ».

« Le concours consiste à imaginer un transport original et futuriste » explique Eve Humbert. Delphine Gravier, la professeure de technologie de la classe de sixième participante explique. « J’ai parlé du concours à mes élèves et ils ont tout de suite été motivés ». « Avec mes élèves, nous avons réfléchi au concept de ce transport du futur et avons crée une maquette. Il ne nous reste plus qu’à rédiger le dossier » annonce Delphine Gravier. « Le transport que nous avons imaginé s’appelle le Flight Flower. Il s’agit d’une sorte de « bateau-fleur » qui vole. Il a une forme plutôt sphérique. Des panneaux solaires se trouvent sur les pétales mais le véhicule fonctionnera également grâce à des algocarburants. C’est un véhicule de tourisme pouvant accueillir 5 personnes ». Cette classe d’ingénieurs en herbe, qui devra faire face à trois autres classes lors de la finale académique, a jusqu’au 12 avril pour finaliser son projet.

 

Article de Nadia Hamdani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici