Accueil Articles Société Un toit c’est droit ! Le DAL perturbe le Conseil municipal de Toulouse

Un toit c’est droit ! Le DAL perturbe le Conseil municipal de Toulouse

Le DAL perturbe le Conseil municipal de ToulouseHier, le Dal a décidé de faire entendre la voix de ceux qui souffrent du mal-logement.  Après avoir donné rendez-vous à 9h00 au métro Esquirol, le groupe d’une vingtaine de personnes a interrompu le conseil municipal de Toulouse.

 

Comme à son habitude, le Dal souhaite frapper fort. Après avoir traversé le centre-ville de Toulouse et s’être séparé en deux groupes pour attirer le moins possible l’attention, le Dal décide d’interrompre le Conseil municipal pour interpeller Pierre Cohen, le maire, sur le nombre de personnes qui souffrent du mal-logement. « Un toit c’est un droit » scandent les membres du DAL. « Qu’attendez-vous pour appliquer la loi de réquisition concernant les 2000 logements libres ? » questionnent-ils. « La réquisition n’est pas si simple » essaie de se justifier le maire socialiste. « Dans socialiste, il y a social pourtant » soulignent les revendicateurs. Comme attendu, très vite, la conversation tourne au dialogue de sourds entre des élus qui assurent faire ce qu’ils peuvent et des manifestants qui attendent des résultats. Avant que les policiers aient pu évacuer les perturbateurs, un membre du Dal lance : « Votre réponse reste le mépris M. Cohen ».

Dans un communiqué publié en fin d’après-midi, la mairie de Toulouse précise que « Martine Croquette, adjointe au logement et Stéphane Carassou, conseillé délégué à l’habitat les ont reçus dans l’après-midi. Ils leur ont rappelé que les services de la Ville et ceux de l’Etat mènent, en ce moment, un travail d’identification des logements vacants appartenant à des personnes morales dans le cadre de la décision du gouvernement d’appliquer la réquisition ». Affaire à suivre.

 

Article de Nadia Hamdani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici