Accueil Articles Société Les cheminots toulousains en colère

Les cheminots toulousains en colère

La CGT des cheminots de Toulouse organisait, hier, une action à la gare Matabiau, pour protester contre « la politique de déshumanisation des gares » pratiquée par la SNCF.

 

Les agents commerciaux des gares, c’est à dire les vendeurs aux guichets, ont fait grève hier à Toulouse. La raison, la SNCF a décidé de réduire le nombre de ces agents, au profit de l’achat sur internet ou sur les bornes en gare. Au niveau national, la vente en guichet « est passée de 33% à 25% » nous apprend Philippe Verdeil, chargé de communication de la CGT des cheminots.

Des suppressions de postes qui vont selon lui, amoindrir la qualité du service rendu aux usagers. « Les ventes sur internet privilégient toujours les trains les plus rentables », déclare t-il.

Le prix des billets en constante augmentation, notamment pour les TGV, faisait également parti des revendications. « Bientôt le TGV sera réservé à l’élite » déplore t-il.

 

Un mouvement de grève qui a été bien suivi, puisque « deux guichets sur 20 sont ouverts, et ils sont tenus par des employés en CDD  ». Selon la direction de la SNCF, 20% des cheminots se sont portés grévistes. Cependant le trafic n’a en rien été perturbé.

 

Les cheminots ont consacré leur matinée à distribuer des tracts dans le hall de la gare Matabiau. Ils ont également voulu attirer l’attention du public sur leur cause, avec une pétition, qui reprenait les deux revendications: arrêter les suppressions de poste et la hausse du prix des billets. « A 11 heures, on avait plus de 700 signatures » se réjouit Philippe Verdeil. Un succès qui trouve une explication simple, selon lui, « les usagers du rail sont très attachés au service public et au contact humain ».

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici