Haute-Garonne. Georges Méric met un terme à son mandat de président du Conseil départemental

154
Haute-Garonne. Georges Méric met un terme à son mandat de président du Conseil départementalcdr
Haute-Garonne. Georges Méric met un terme à son mandat de président du Conseil départemental
ccd31/dr

Mardi 29 novembre, Georges Méric a annoncé à l’Assemblée départementale, réunie en session, qu’il mettait fin à son mandat de président du Conseil départemental de la Haute-Garonne et à son mandat de conseiller départemental du canton d’Escalquens, pour raisons personnelles et de santé.

Le premier vice-président, Sébastien Vincini, assurera la fonction de président du Conseil départemental par intérim, jusqu’à l’élection d’un nouveau président par les 54 conseillers départementaux.

Patrice Arseguel, son suppléant et maire d’Odars, remplacera Georges Méric comme conseiller départemental du canton d’Escalquens.

Les réactions dans la région :

Sébastien Vincini, premier vice-président assurera l’intérim « Aujourd’hui, en ma qualité de 1er Vice-Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, je suis appelé à assurer la continuité et l’intérim de la Présidence jusqu’au renouvellement de l’exécutif de la collectivité et l’élection de la future Présidente ou du futur Président. Je prends cette responsabilité en mesurant l’importance de cette fonction et le rôle que notre collectivité occupe auprès de nos concitoyennes et concitoyens », a déclaré le numéro trois du Parti Socialiste.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie a salué l’action de Georges Méric « Depuis 2015, Georges Méric et sa majorité de gauche ont apporté la preuve que les Départements jouent un véritable rôle de bouclier social dans nos territoires. Dans un contexte financier particulièrement contraint, en raison notamment de la baisse des dotations de l’Etat, Georges Méric a su renforcer les missions sociales du Département de la Haute-Garonne, en portant haut les valeurs de solidarité, d’égalité et de fraternité que nous partageons ».

 

 

La rédaction