Accueil Articles Société Les salariés de Sanofi reçus ce vendredi par Arnaud Montebourg

Les salariés de Sanofi reçus ce vendredi par Arnaud Montebourg

Ce jeudi les employés de Sanofi Toulouse ont manifesté dans les rues de la ville rose.Ce jeudi les employés de Sanofi Toulouse ont manifesté dans les rues de la ville rose. Reçus tout d’abord par le maire Pierre Cohen puis par le commissaire au redressement productif en Midi-Pyrénées Robert Castagnac, les salariés leur ont remis la contre-expertise jugeant de la situation de l’entreprise pharmaceutique. Le point sur la situation après des semaines de lutte.

 

Les salariés multiplient les actions depuis déjà plusieurs semaines. En effet, c’était hier le onzième jeudi de la colère pour les employés de Sanofi. Environ 300 employés du laboratoire c’étaient donnés rendez-vous en fin de matinée pour continuer le combat. « Nous allons remettre une contre-analyse argumentaire pour apporter une justification sur les raisons économiques annoncées par la direction qui ne sont pas fondées » explique Gérard Valquet, délégué syndicale CGT avant d’être reçu par le maire de Toulouse et le commissaire au redressement productif en Midi-Pyrénées. 640 salariés pour le pôle recherche de Toulouse sont concernés par ce plan et plus de 1000 dans toute la France. Gérard Valquet estime que le soutien du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg « est un geste fort du gouvernement » mais regrette qu’il ne soit « pas opposé au plan scandaleux de la direction de Sadofi ».

 

Les salariés mettent tout leur espoir dans le gouvernement

Le commissaire au redressement productif en Midi-Pyrénées Robert Castagnac « a été extrêmement attentif et à l’écoute » explique Gérard Valquet à sa sortie du rendez-vous. En effet, dès aujourd’hui, l’ensemble des représentants des syndicats de Sanofi sont reçus par Arnaud Montebourg, « pour définir et affirmer que le projet de restructuration du pôle recherche n’est pas fiable et qu’il faut l’abandonner » s’exclame Gérard Valquet. Enfin l’intersyndicale a décidé de ne pas participer au prochain CCE (comité central d’entreprise) du 25 septembre prochain en raison de la non réception du détail du plan dans le délai légal.

 

Emma Faury

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici