Accueil Articles Société Carnaval de Toulouse : le COCU se félicite et pense à l’année prochaine

Carnaval de Toulouse : le COCU se félicite et pense à l’année prochaine

Le Carnaval de Toulouse a atteint ses objectifs

Avec plus de 50 000 personnes présentes à cette première édition depuis plus de 20 ans, le Carnaval de Toulouse a atteint son objectif qui était de se rassembler autour d’un évènement festif. Des idées d’amélioration pour le prochain carnaval sont d’ores et déjà en train d’être évaluées. Afin de mieux valoriser cette fête, le COCU, Comité d’Organisation du Carnaval Unifié, encourage les participants à poster leurs photos, vidéos et témoignages sur leur site internet.

 

Se rassembler autour d’un évènement festif toulousain, tel était le but de ce Carnaval de Toulouse. Le COCU se dit « étonné » du succès de cette première édition depuis plus de 20 ans. « L’objectif que l’on s’était fixé a été atteint, même surpassé en rassemblant plus de 50 000 personnes », explique Laurent Vildary, membre du comité organisateur du COCU. Il se dit fier d’avoir regroupé autant de monde, et que la grande diversité culturelle et générationnelle des participants a rendu cette fête encore plus riche. « Gamins, familles, étudiants, personnes âgées ; tous étaient content d’être ensemble dans nos rues dans une ambiance festive et joyeuse » rajoute-t-il. Afin de valoriser cette édition 2012, le COCU invite les participants à envoyer leurs photos, vidéos et témoignages via leur site internet. Ainsi, une exposition sur le carnaval pourrait voir le jour, un projet déjà évoqué avec la mairie.

 

« Quelques regrets, mais des idées d’améliorations »

Le COCU regrette de ne pas avoir pu réaliser le « Bal des enfants » cette année en raison de l’évènement (reporté pour cause des tueries de Toulouse). Laurent Vildary confie que « c’est un élément essentiel du carnaval, et beaucoup de toulousains ont déploré son annulation ». Le manque de place à la Prairie des Filtres, lors du « châtiment en feu » de Mr. Carnaval, s’est également fait ressentir. Pour l’année prochaine, les organisateurs prévoient donc un espace plus grand pour d’accueillir encore plus de monde. Afin de rendre cette fête plus « écolo », les artisans qui ont fabriqué les chars essaient de trouver des solutions afin que ceux-ci polluent moins, mais aucune n’a été trouvée pour le moment à cause de problèmes de logistique et financier. Le nombre de chars, qui était autour d’une vingtaine cette année, pourrait être augmenté pour l’édition 2013.

 

Charles Monnet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici