Accueil Articles Société Carnaval : distribution de bonheur dans les rues de Toulouse

Carnaval : distribution de bonheur dans les rues de Toulouse

Monsieur Carnaval a finalement été brûlé ce vendredi.

Le carnaval de Toulouse s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur. Les confettis ont tenté de faire oublier les évènements tragiques de ces dernières semaines. Petit résumé de la soirée enflammée.


Vendredi, Toulouse avait revêtit son manteau de confettis. Le cortège de chars aux mille et une couleurs a pris son départ en haut des allées Jean Jaurès pour se rendre à la prairie des filtres. Entre rire des enfants en costumes les plus saugrenus, le carnaval n’a pas dérogé à son but : faire la fête dans la bonne humeur.

Dans la foule on pouvait rencontrer des groupes de musiques, qui ont su mettre le feu dès le début. Des démonstrations impressionnantes de Capoeira ont ameuté les foules. Le vendeur de ballons multicolores a attiré l’œil des enfants. Les bulles de savon aux reflets turquoises et roses donnaient comme la sensation de s’être envolé on ne sait où.

 

Entre 30 000 et 50 000 personnes se sont retrouvées pour défiler, tous ensemble

Tout le monde avait la même idée en tête : brûler ce monsieur Carnaval, qui narguait la foule du haut de ses cinq mètres de hauteur. Conçue par Raphaël de Just, la construction de bois aux crocs bien aiguisés, a fait sensation.

Et comme le veut la tradition, tout le monde s’est retrouvée à la prairie des filtres pour juger cet infâme monsieur Carnaval, auteur de tous les maux et receveur de tous les mots. « Tuez-le », « A bas la pourriture », « Satan ». Les injures ont fusé avant que le brasier ne s’enflamme et n’emporte avec lui plus que des souvenirs. Après l’exécution en bonne et due forme, la piste de danse s’est ouverte.

Finalement, tout s’est bien passé. Les toulousains peuvent remercier Super Cocu et sa bande de super héros.

 

Yoann Solirenne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici