Accueil Articles Société Perpignan. "Le tueur de la gare de Perpignan" renvoyé devant les assises pour une autre affaire de viol et meurtre 

Perpignan. “Le tueur de la gare de Perpignan” renvoyé devant les assises pour une autre affaire de viol et meurtre 

Perpignan. "Le tueur de la gare de Perpignan" renvoyé devant les assises pour une autre affaire de viol et meurtre 
Perpignan. “Le tueur de la gare de Perpignan” renvoyé devant les assises pour une autre affaire de viol et meurtre

Jacques Rançon, dit le “tueur de la gare de Perpignan”, va être renvoyé devant les assises de la Somme en juin, accusé du viol et meurtre en 1986 de la jeune Isabelle Mesnage.

Faute d’élément décisif, l’enquête avait piétiné jusqu’à un non lieu prononcé en février 1992, confirme le courrier picard. Mais, après avoir nié toute implication, Jacques Rançon avait fini par avouer le viol et l’assassinat de cette jeune informaticienne en juin 2019, lors d’une garde à vue à Béziers, où il purge une peine de réclusion à perpétuité, après sa condamnation en mars 2018.

Il s’agirait du quatrième crime connu de cet ancien magasinier de 59 ans, après ceux commis sur Moktaria Chaïb, 19 ans et Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans, toutes deux violées et tuées dans le quartier de la gare de Perpignan en décembre 1997 et juin 1998.

En 2018, alors qu’il avait échappé à la police pendant 17 ans, Jacques Rançon a été rattrapé par la justice pour des crimes commis entre 1997 et 1998 dans le quartier de la gare des Pyrénées-Orientales.

 

La rédaction

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici