Accueil Articles Société « Les amoureux au ban public » aide les couples que la loi française sépare

« Les amoureux au ban public » aide les couples que la loi française sépare

Le collectif Les amoureux au ban public manifestait déjà l'année passée pour le respect des droits des couples mixtes. Photo / CTIDe plus en plus de couples mariés dont l’un des conjoints est étranger ont parfois des difficultés à vivre leur vie de famille en France. A Toulouse, «  Les amoureux au ban public » permet à ses couples de défendre leurs droits. Une trentaine de collectif est implantée dans toute la France.


Créée en 2007 à Montpellier, l’association voit le jour un an plus tard à Toulouse et sera officialisée en février 2011. « Elle a pour but d’aider les couples mixtes dans des difficultés administratives » explique Aurélie, un membre du collectif. Face à des refus de permis de séjour, « Les amoureux au ban public » conseille les couples dans leurs démarches administratives afin de faire valoir leurs droits. « Nous les accompagnons tout au long de la procédure. »  Une fois par mois le mercredi, à partir de 18 heures, « les couples peuvent venir échanger et discuter sur leur situation. » complète Aurélie.

 

Des démarches longues et compliquées

Aujourd’hui il est difficile pour des étudiants étrangers d’obtenir un titre de séjour pour vivre en France. C’est le cas de Fred, arrivé sur le territoire français pour un stage professionnel. Après expiration de son titre, l’étudiant s’est vu refuser un dossier par la préfecture même après s’être marié. « Selon la loi, après 6 mois de vie commune, un visa doit être délivré », mais pour Fred et marie qui ont été dans cette situation, se fut différent. Cette attitude de l’administration conduit ces couples à aller devant le tribunal. C’est ce qui s’est produit avec Omar, d’origine algérienne. Mais pour nombreux d’entre eux, le procès est cause perdu. Certains mettront plusieurs années à faire toute les démarches nécessaires. Grâce aux associations telle que « Les amoureux au ban public », ces couples mixtes arrivent à obtenir gain de cause.

 

Céline Gaston

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici