Accueil Articles Société A Toulouse, ils calculent la réputation des présidentiables

A Toulouse, ils calculent la réputation des présidentiables

Grâce à cet outil, l'ambition, la communication, la moralité, la personnalité et la sincérité des candidats sont étudiées.Populaires, les candidats à la présidentielle ? Prometil, une jeune société toulousaine répond à cette question. Elle sonde la renommée des Bayrou, Sarkozy ou autre Joly selon les publications internet. Alors pour savoir si un candidat est IN ou OUT, c’est Polirama2012 qu’il faut consulter.

 

Plus 2 points d’ambition, moins 3 en personnalité… Ce n’est pas un bulletin de note que calcule Polirama2012 mais bien la réputation des candidats à la présidentielle. Le site web de la société toulousaine Prometil a déjà reçu 2000 visiteurs depuis le 8 février.

« Cette semaine, François Bayrou a la meilleure progression pour sa moralité mais il perd des points en ambition. » Charlotte Costedoat, chef de produit chez Prometil décrit le webbaromètre politique de la présidentielle.

Grâce à un logiciel prêté par un laboratoire de recherche toulousain, Polirama2012 aspire les tweets contenant le nom des candidats. Ensuite, il ne garde que ceux avec une URL. « De là, il analyse les mots selon les champs lexicaux de 5 domaines. L’ambition, la communication, la moralité, la personnalité et la sincérité sont étudiées. Si l’article associe ces qualités à un candidat, la page est automatiquement recensée » explique Charlotte Costedoat. Plus de 20 000 sites, pages facebook, blogs et même forums sont ainsi analysés par Polirama2012.

Les résultats sont actualisés en permanence. « Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy domine en notoriété mais pas en commentaires positifs » indique Charlotte Costedoat. Le webbaromêtre calcule ainsi que, si plus de 8000 pages web évoquent l’actuel président, c’est souvent pour en dire du mal.

 

Un gadget… utile pour les entreprises

Polirama2012 est la pépite toulousaine du web en matière de site ludique et instructif pour les présidentielles. Mais, au delà du calcul de notoriété pour les présidentiables, l’enjeu de Polirama2012, c’est de prouver les compétences de Prométil. « C’est un peu une vitrine pour nous. Nous espérons proposer le concept de veille de notoriété pour les marques, avoue Charlotte Costedoat. Chaque marque pourra déterminer la façon dont elle est perçue, selon des critères perfectionnés, par les internautes. »

Les développeurs du site se sont tout de même attachés à leur bébé. Charlotte Costedoat prévoit de « garder Polirama2012 après l’élection. On pourrait l’adapter aux politiques en général ! »

 

Pauline Amiel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Toulouse Infos