Accueil Articles Société Toulouse. 3 Tarnais écroués après un règlement de comptes

Toulouse. 3 Tarnais écroués après un règlement de comptes

Toulouse. 3 Tarnais écroués après un règlement de comptes
Toulouse. 3 Tarnais écroués après un règlement de comptes

Plusieurs mois après un règlement de compte qui avait fait 2 blessés dont un grièvement dans le quartier d’Empalot, le service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Toulouse vient de remonter la piste des auteurs présumés. 3 individus originaires du Tarn ont été écroués.

Cette fois-ci, ce sont 2 hommes d’une vingtaine d’années qui avaient été pris pour cibles dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 juin 2019 dans une résidence du quartier d’Empalot. Touchés par des balles dans le parking d’une résidence, l’un d’entre eux avait été grièvement blessé à la gorge et au ventre, et retrouvé gisant.

Les 9 douilles retrouvées sur place ne laissent aucun doute sur la nature de leur venue. Les 294 grammes de cocaïne récupérées dans les parties communes ont de leur côté confirmé l’hypothèse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue.

Un fléau dans l’agglomération toulousaine depuis plusieurs années déjà. Ce sont les seules informations dont disposaient les enquêteurs, d’autant plus que les victimes, une fois remises sur pieds, ne se sont pas montrées très bavardes, rapporte la dépêche du Midi.

Le tireur présumé se trouvait déjà en prison

Depuis 5 mois, les forces de l’ordre sont parvenues à remonter la piste des 3 suspects, placés en garde à vue en 3 temps. Les 12 septembre et 1er octobre d’abord pour les complices du tireur, âgés de 22 ans et 28 ans et originaires de Castres et Graulhet dans le Tarn. Les jeunes aux casiers judiciaires déjà bien garnis ont été mis en examen pour tentatives d’homicide et trafic de stupéfiants, avant d’être écroués.

L’identification du tireur faite, la tâche était simple pour le SRPJ pour interpeller le suspect. Il se trouvait déjà en prison dans le cadre d’un autre règlement de comptes mortel, survenu début septembre dans le quartier du Faubourg Bonnefoy, à Toulouse.

Extrait de sa cellule le 20 novembre dernier pour être placé en garde à vue, le tireur présumé a été mis en examen à son tour pour les tentatives d’homicide et le trafic de stupéfiants. Il a écopé d’un second mandat de dépôt.

Concernant la précédente affaire survenue il y a 3 mois, l’homme est suspecté d’être l’avoir donné la mort à Hadj Benyklef le mercredi 4 septembre par plusieurs balles dans le dos alors qu’il rentrait chez lui.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici