Accueil Articles Société Grève du 5 décembre : Ce à quoi il faut s’attendre en Occitanie

Grève du 5 décembre : Ce à quoi il faut s’attendre en Occitanie

Grève du 5 décembre : Ce à quoi il faut s’attendre en Occitanie Photo archives : Toulouse Infos
Grève du 5 décembre : Ce à quoi il faut s’attendre en Occitanie
Photo archives : Toulouse Infos

La semaine qui arrive s’annonce mouvementée, avec comme point d’orgue la journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Ce jeudi 5 décembre, un appel à la grève a été lancé plusieurs syndicats. Une majorité des secteurs d’activité sont concernés.

Des manifestations sont prévues jeudi partout en Occitanie, notamment à 14h30 place du Vigan à Albi, à 10h place des fontaines à Montauban, et à 14h place Saint-Cyprien à Toulouse.

Transports impactés

De très nombreuses perturbations sont à prévoir. Le principal secteur touché sera celui des transports en commun. Les bus et les tramways de Tisséo pourraient tourner au ralenti. Seul le métro ne devrait pas être impacté.

Du côté de la SNCF, la compagnie ferroviaire a bloqué par précaution les réservations de tous ses TGV et de certains intercités depuis la semaine dernière. Les ventes ont été stoppées du 5 au 8 décembre en raison d’un appel à la grève illimité de 3 syndicats (CGT, UNSA et SUD).

Le trafic devrait être très fortement impacté jusqu’à dimanche. Un dispositif spécial d’information sera mis en place à compter de mardi, avec un point précis et complet des prévisions à 17 heures chaque jour. Concernant les TER dans la région, ce sera une nouvelle fois très perturbé, avec une grève possiblement reconduite sur plusieurs journées.

Dans le secteur aérien, 3 syndicats d’Air France de personnels au sol ont déposé des préavis, et le 2ème syndicat des contrôleurs aériens, l’USAC-CGT, appelle à la mobilisation de jeudi à samedi, ce qui pourrait entraîner des retards, voire des annulations de vols.

Les écoles touchées

Selon les syndicats scolaires, au minimum la moitié des écoles de Haute-Garonne seront fermées ce jeudi. Lycéens et étudiants seront également mobilisés, tout comme la CAF, les impôts, les dépôts logistiques et les usines. Un mouvement annoncé comme très suivi par la CGT de Haute-Garonne qui restera intransigeante jusqu’au retrait du projet.

Les syndicats enseignants (Snes-FSU, SNUipp-FSU, FO, SE-UNSA, Snalc) appellent les 900 000 enseignants français du 1er et du 2nd degré à faire grève jeudi. Des appels ont également été lancés chez les ATSEM et le personnel de cantine. Les syndicats lycéens FIDL, UNL, MNL et le syndicat étudiant UNEF participent au mouvement.

Hôpitaux et police également mobilisés

Le combat continue en milieu hospitalier. Les urgences seront une nouvelle fois concernées, les syndicats CGT, FO et Sud et le collectif Inter-Urgences appellent à la grève le 5 décembre. À noter que les internes appellent quant à eux à la grève le 10 décembre, avant une nouvelle journée de mobilisation le 17.

Du côté des forces de l’ordre, les commissariats de police de la région seront en service minimum dès la nuit du 4 au 5, puis jeudi de 10 à 15 h. Aucune contravention ne sera donnée. Dans 2 points de la région, des actions de zèle seront menées de 10 à 15h. Les véhicules et les conducteurs seront contrôlés sans verbalisation dans le but de perturber le trafic.

Sur le plan judiciaire, le syndicat de la magistrature appelle lui aussi à la grève. Le conseil national des barreaux a voté une journée « justice morte » pour les avocats.

Derniers secteurs concernés : le ramassage des ordures, La Poste et la fonction publique territoriale.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici