Accueil Articles Société Toulouse. Une salle de cinéma évacuée suite à l’incendie d’un portable

Toulouse. Une salle de cinéma évacuée suite à l’incendie d’un portable

Toulouse. Une salle de cinéma évacuée suite à l’incendie d’un portable CNicolas Giraud/dr
Toulouse. Une salle de cinéma évacuée suite à l’incendie d’un portable
CNicolas Giraud/dr

Les spectateurs du Gaumont Labége ont connu une belle frayeur ce mardi soir. Le smartphone d’un spectateur a pris feu en pleine séance. La salle de cinéma a du être évacuée.

À l’arrivée des pompiers, le feu était déjà maîtrisé. Les soldats du feu ont procédé à une analyse de l’air qui s’est révélée négative. Le propriétaire du téléphone dont on ne connaît pas la marque, n’a pas été blessé et le cinéma n’a pas subi de dégâts. Les spectateurs ont ensuite pu regagner la salle pour voir leur film.

Un incendie de smartphone en pleine séance de cinéma, c’est une chose plutôt rare même si d’autres cas de feux de portables avaient défrayé la chronique il y quelques temps.

De nombreux cas similaires

En avril 2018, le téléphone portable d’un adolescent de Ramonville prés de Toulouse avait pris feu pendant la nuit dans sa chambre. Le garçon de 15 ans avait été réveillé, dans la nuit de par des odeurs de fumée. Son téléphone portable, en charge dans sa chambre s’était embrasé tout seul.

En novembre 2018, une mésaventure similaire était arrivée à une jeune américaine. Pendant qu’elle conduisait sa voiture et alors que son téléphone n’était pas branché mais simplement en Bluetooth, une épaisse fumée blanche s’était dégagée de l’appareil. La conductrice avait eu le temps de s’arrêter sur le bas-côté de la route avant qu’un accident ne survienne.

Les portables défectueux sont la plupart du temps scrutés et analysés par les fabricants à la suite de ce type d’incident mais leur mode opératoire et leurs comptes rendus restent encore flous.

Par exemple, en avril 2016, Samsung avait rappelé le Note 7 affecté par un défaut de fabrication qui pouvait causer des explosions. Le fabricant avait remplacé les unités déjà vendues par des unités de remplacement certifiées « sûres ». Mais cela n’a rien arrangé car même les unités de remplacement semblaient également affectées par des défauts.

 

Pierre-Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici