Accueil Non classé Le gérant de Pompiparc avait menacé la maire avec un fusil, il écope de 12 mois avec sursis

Le gérant de Pompiparc avait menacé la maire avec un fusil, il écope de 12 mois avec sursis

Le gérant de Pompiparc avait menacé la maire avec un fusil, il écope de 12 mois avec sursis
Le gérant de Pompiparc avait menacé la maire avec un fusil, il écope de 12 mois avec sursis

Ouvert l’an passé, le parc aquatique Pompiparc de Pompignan, a été en proie à de gros problèmes administratifs. Début juillet la baignade y a été interdite. Dans la foulée, le propriétaire était allé s’expliquer à la mairie… avec son arme.

Début juillet, à la demande du préfet, le maire de Pompignan avait dû prendre un arrêté d’interdiction de baignade empêchant toute activité sur le site.

A l’époque, la missive administrative indiquait que le parc a fait l’objet le jeudi 4 juillet d’une visite de l’État, qui avait relevé une liste d’entorses aux règles. Ce qui a permis de conclure que la baignade aménagée ne réunissait pas toutes les conditions nécessaires à garantir la sécurité des visiteurs.

Lors d’une visite de contrôle, une longue liste d’infractions avait été dressée par les services préfectoraux. Parmi les éléments rapportés on retrouvait un ponton considéré comme dangereux, un manque de maîtres nageurs sauveteurs, plusieurs défauts d’assurance et d’affichage des informations, entre autres.

Le parc aquatique de Pompignan avait pu rouvrir 2 semaines plus tard après s’être mis en conformité. Ce mardi devant le tribunal correctionnel, le gérant a écopé de 12 mois assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve et à régler 3000 € aux parties civiles.

 

Pierre-Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici