Accueil Non classé Béziers. Un nouvel incident immobilise les avions bombardier d’eau

Béziers. Un nouvel incident immobilise les avions bombardier d’eau

Béziers. Un nouvel incident immobilise les avions bombardier d’eau cdr
Béziers. Un nouvel incident immobilise les avions bombardier d’eau
cdr

Alors que les avions sont mobilisés pour lutter contre l’incendie de Loupian, près de Sète, dans l’Hérault, le Tracker n°12 de la Sécurité civile a connu un incident dimanche à l’aéroport de Béziers au décollage. Son train d’atterrissage s’est brisé. Tous les appareils sont pour le moment immobilisés.

Un nouvel incident impliquant un Tracker a eu lieu dimanche 8 septembre. Alors qu’il circulait sur l’aéroport de Béziers-Vias-Cap d’Agde, le train d’atterrissage du Tracker n°12 s’est affaissé, déséquilibrant l’avion. Alors qu’il se rendait sur la zone de décollage, le train d’atterrissage latéral de l’appareil a cédé. Aucun blessé n’est à déplorer, de même qu’aucun autre dégât. Par mesures de sécurité, l’aéroport de Béziers a toutefois été fermé.

Un problème qui survient alors que 12 avions de la Sécurité civile sont mobilisés pour lutter contre l’incendie de Loupian, près de Sète, dans l’Hérault. Les 7 Tracker bombardiers d’eau de la Sécurité civile, basés sur l’aéroport de Nîmes-Garons, ont donc été cloués au sol toute la journée de dimanche suite au grave incident survenu à Béziers.

Une plus grande prudence après le crash du Tracker 22

On en ignore pour l’instant la cause. S’agit-il d’un élément extérieur, comme une bosse sur la piste ou un obstacle, venu affaiblir le train d’atterrissage, ou bien d’un problème technique ? Si l’origine de l’incident s’avère être d’ordre technique, le problème serait bien plus grave, obligeant à une vérification de tous les autres appareils. Ce lundi matin, l’appareil accidenté a été évacué, et doit être expertisé pour comprendre les causes de cet incident, rapporte France 3.

Une enquête a été ouverte. En attendant, l’intégralité des 7 Tracker français restent cloués au sol. Des vérifications techniques et des expertises doivent être réalisées avant que chaque avion ne puisse reprendre les airs. La flotte de la Sécurité civile, basée à l’aéroport de Nîmes-Garons, compte 22 appareils bombardiers d’eau : 12 Canadair, 7 Tracker et 3 Dash.

Le vendredi 2 août 2019, alors qu’il était en opération pour éteindre un incendie à Générac, dans le Gard, un bombardier de la Sécurité civile s’est écrasé au sol. Le pilote est décédé dans l’accident.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici