Accueil Articles Société Les adultes font leurs caprices dans la boutique d’Adeline

Les adultes font leurs caprices dans la boutique d’Adeline

Le caprice d'Adeline, une boutique mode pour les bébés à Toulouse

Le caprice d’Adeline est une nouvelle boutique toulousaine réservée aux bébés de 0 à 3 ans. Les articles sont choisis dans les collections de petits créateurs français ou de marques luxueuses peu distribuées dans la ville.


Depuis deux mois, la boutique Le caprice d’Adeline a ouvert ses portes rue Saint Pantaléon, à deux pas de la place du Capitole. On y trouve toutes sortes d’objets destinées aux petits de 0 à 3 ans, et même des idées cadeaux pour les mamans. Adeline Habold tenait déjà L’Onglerie dans ce local depuis 7 ans, avant de changer complètement d’optique. « J’adore les cadeaux de naissance, mais je ne trouvais jamais ce que je voulais sur Toulouse. En me penchant de plus près sur ce marché je me suis rendue compte qu’il manquait un type d’offre » explique t-elle. L’offre en question propose des articles confectionnés par « des créateurs peu implantés à Toulouse ». Le couffin rétro de Téophile et Patachou, les cachemires d’Oscar et Valentine, les décorations de Lola Coquelicot ou encore les objets personnalisables de Pimponette sont des exemples de ce qu’on peut y dénicher. Outre ces petits créateurs spécialisés dans l’univers du bébé, la boutique accueille également la prestigieuse marque Baby Dior.

 

L’achat-caprice : le plaisir des grands

Le caprice d’Adeline porte bien son nom, car les clients « achètent souvent sur un coup de cœur, et non pas par besoin » explique la gérante. En effet, les articles vendus ont vocation première d’être des cadeaux et non pas des achats de nécessité. Les prix sont par ailleurs élevés pour équiper entièrement la chambre de bébé. Du luxe destiné aux petits…enfin surtout aux mamies, taties ou marraines gagas, qui ne comptent pas pour le dernier arrivé de la famille. De plus, « même en temps de crise les enfants restent une priorité » remarque Adeline. Bref, les peluches, coussins, bavoirs et babioles en tous genres devraient trouver preneurs facilement.

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici