Accueil Articles Société Toulouse. Un chauffeur Flixbus avec un tatouage « Mein Kampf » suspendu

Toulouse. Un chauffeur Flixbus avec un tatouage « Mein Kampf » suspendu

Toulouse. Un chauffeur Flixbus avec un tatouage « Mein Kampf » suspendu cdr
Toulouse. Un chauffeur Flixbus avec un tatouage « Mein Kampf » suspendu
cdr

Vendredi après-midi, un chauffeur de bus qui effectuait la liaison Toulouse – Bergame a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. La cause ? Un tatouage « Mein Kampf » sur l’avant-bras. Le conducteur a été suspendu par la compagnie de transport.

Employé par une société italienne, prestataire de Flixbus, pour transporter des passagers à Bergame (Italie) au départ de Toulouse vendredi, le conducteur du bus a soulevé l’indignation pendant le voyage. Les passagers ont été choqués de voir que le conducteur portait sur l’avant-bras un tatouage « Mein Kampf », en référence au livre écrit par Adolf Hitler.

À l’origine de la polémique, une photo envoyée par un passager à l’un de ses amis, qui a été publiée sur Twitter vendredi 12 juillet aux alentours de 17h30. Dans son tweet, l’auteur interpellait la compagnie sur le cautionnement ou non de ce type de tatouage.

Réponse ambiguë de la compagnie

Flixbus a réagi à la polémique une heure après la mise en ligne du tweet, avec un message plutôt énigmatique, arguant notamment du fait de sa « non discrimination », que ce soit envers ses clients ou ses chauffeurs. Flixbus parle même de sa « fierté » d’avoir des chauffeurs « de tous les secteurs culturels ».

Interrogé par nos confrères de France 3, le porte-parole de la multinationale a reconnu que le message pouvait prêter à confusion. Un second tweet de la compagnie a été posté dans la foulée vendredi soir, revenant sur la politique de la société de transports. Flixbus insiste également sur son modèle économique. La multinationale ne possède aucun bus, mais travaille avec des partenaires. Les chauffeurs ne sont donc pas employés par la compagnie.

Travaillant pour un prestataire italien, le chauffeur a rapidement été identifié, et immédiatement suspendu à son arrivée.

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici