Accueil Articles Société L’arrivée de Sophia Chikirou sur BFMTV fait grincer les dents des journalistes de la chaîne

L’arrivée de Sophia Chikirou sur BFMTV fait grincer les dents des journalistes de la chaîne

 L’arrivée de Sophia Chikirou sur BFMTV fait grincer les dents des journalistes de la chaîne capture bfm/dr
L’arrivée de Sophia Chikirou sur BFMTV fait grincer les dents des journalistes de la chaîne
capture bfm/dr

L’ancienne conseillère de Jean-Luc Mélenchon arrivera à la rentrée sur BFMTV. Une nouvelle qui ne ravie pas les journalistes de la télévision d’information. Cette dernière avait tenu des propos très durs envers les journalistes de la chaîne qui avaient été agressés notamment à Toulouse en novembre dernier.

Tout est parti d’un message de Sophia Chikirou posté novembre 2018 sur Facebook. Le samedi 24 novembre, des journalistes de CNEWS et de BFMTV avaient été pris à partie par des manifestants. Les journalistes avaient essuyés des coups de la part des « gilets jaunes » manifestants place du Capitole à Toulouse. Ils avaient d’ailleurs porté plainte pour « violences aggravées », « menaces de mort » et « tentative d’agression en réunion ».

L’ancienne conseillère de Jean-Luc Mélenchon avait alors réagit sur Facebook, disant « ne pas ressentir de compassion sincère pour ces journalistes. Leur niveau de corruption mentale, leurs mensonges et la désinformation qu’ils nous imposent sont autant d’éléments qui justifient la colère ».

Un message qui avait fait des émules dans les locaux de BFMTV et qui se concluait avec un conseil adressé aux internautes : « Evitons de donner le prétexte aux journalistes pour se victimiser. Ne les lynchez pas : ne leur parlez pas, ne les lisez pas, ne les regardez pas ».

Une arrivée loin de faire l’unanimité

Six mois après les faits, la direction de BFMTV a sollicité l’ancienne conseillère de la France Insoumise pour devenir débatteuse dans l’émission du soir de Ruth Elkrief, une fois par semaine.

Son arrivée représente une parole politique importante et non négligeable pour la chaîne. Elle intégrera la deuxième partie de l’émission dans un débat opposant Alain Duhamel à des personnalités politiques. Parmi elles, on retrouvera Natacha Polony, directrice de « Marianne », et l’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Pour éviter les tentions en interne, le nouveau Directeur général de la chaîne, Marc-Olivier Fogiel, a précisé dans un communiqué que Sophia Chikirou n’interviendrait pas en tant que chroniqueuse pour la chaîne, mais uniquement en son nom.

 

 

Raphaël Crabos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici