Accueil Articles Société Le Beaujolais nouveau, une tendance dépassée ?

Le Beaujolais nouveau, une tendance dépassée ?

Le Beaujolais nouveau fête ses 60 ans.Le Beaujolais nouveau fête ses 60 ans. Commercialisé depuis hier matin, le cru de l’automne 2011 devrait suivre la tendance décroissante de ces dernières années.


Le Beaujolais nouveau a 60 ans cette année. Selon que l’on est un caviste privé ou que l’on fasse partie d’une chaîne, le ressenti sur son arrivé n’est pas le même. Du côté du Domaine de Lastours, il est considéré comme une tendance dépassée, preuve en est la seule bouteille vendue dans la matinée de jeudi. Au niveau du goût, la cuvée « Les vieilles vignes » est la même que celle de l’année dernière, « c’est le seul que nous vendons et je le trouve excellent », déclare la vendeuse.

Chez le caviste Nicolas, on note un effet de ponctualité sur les ventes, qui se concentrent sur les deux premières semaines de commercialisation. Sylvie, gérante de l’unité rue du Languedoc trouve que « la mode de primeurs s’estompe un peu, il y a moins de communication faite autour du Beaujolais nouveau, les gens se lassent ». En revanche, les ventes sont meilleures que pour le Domaine de Lastours, « depuis ce matin, nous avons vendu une trentaine de bouteilles, mais avec la dégustation prévue dans l’après-midi, les ventes devraient augmenter ». Même son de cloche chez Pierre, son homologue de la rue des Filatiers. Tous deux attribuent le faible enthousiasme des clients à la qualité moindre du vin, « c’est quelque chose qu’ils font en dix jours, il est mal fait, donc il n’est pas bon », avance-t-il. « Les clients n’aiment pas trop les vins nouveaux, ils séduisent seulement les amateurs de vins légers », poursuit-il. Un point positif cependant pour les amateurs de vin fruité, « cette année, le Beaujolais nouveau est léger, frais, agréable, et fruité, plus que celui de l’an dernier », déclare Sylvie.

Reste qu’en Midi-Pyrénées, la préférence va au Gaillac, vin régional, « il s’en vend plus chaque année que du Beaujolais nouveau », conclut Pierre.

 

Marion Pires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici