Accueil Articles Société Mulot-bricole : portrait d’une créatrice de bijoux peu ordinaire

Mulot-bricole : portrait d’une créatrice de bijoux peu ordinaire

Samedi prochain, Mulot bricole organise un vernissage-vente.

A l’approche du plus grand défilé de mode du monde organisé le 17 septembre à Toulouse, et dans toute la France, nous avons décidé de nous intéresser aux créateurs toulousains. Aujourd’hui, portrait de Mulot-bricole.

 

Mulot Bricole, existe depuis aujourd’hui  un an. La jeune toulousaine Marie Anh a décidé d’abandonner son métier de chargée de mission aux affaires culturelles pour vivre de sa passion : la création de bijoux fantaisie. Et contrairement à ce que son nom peut faire penser, ses bijoux sont loin d’être du “bricolage” d’amatrice.

Le style de Mulot Bricole s’inspire résolument de tout ce qui est ancien. Marie Anh est une accro des salles de ventes aux enchères, tout comme des vides greniers. Bref, elle aime les objets qui ont une âme, une histoire et qui se transmettent de générations en générations. Un esprit qui se retrouve dans ses créations “je veux que mes bijoux aient quelques chose à la fois de précieux et d’intemporel”.

Ses modèles sont montés à base de pierres fines (perles de culture, grenats, corail, turquoises…), de verre ou de résine. Mais dans l’atelier de Marie, les bijoux rétros côtoient des modèles aux couleurs flashy, deux styles très différents, mais tous deux au cœur des tendances du moment. Une diversité qui trouve son origine dans les sources d’inspiration de Marie Anh.

 

Un style marqué par des influences variées

Sa passion pour l’art est une source inépuisable d’inspiration pour Marie Anh. Diplômée d’un master d’histoire de l’art, elle a eu l’occasion, dans son métier de travailler avec des conservateurs de musées. Elle affectionne particulièrement les détails réalistes de la peinture du nord. Mais plus récemment, elle s’est inspirée de l’œuvre de Frida kalo, puis de l’art mauresque, suite à un voyage en Espagne. La créatrice aime parcourir les musées et les expos, des lieux qui nourrissent son imaginaire.

De ses origines asiatiques, Marie Anh en a hérité la patience du travail minutieux, et le souci du détail, pour un résultat travaillé, tout en finesse. Et ce n’est pas une question d’argent car ses créations ne dépassent pas les 40 euros.

Samedi prochain, Mulot bricole, accompagnée d’autres créatrices toulousaines, organise un vernissage-vente. L’occasion de découvrir le talent de nos créateurs, et de dénicher la pièce rare. Pour plus d’information, laissez un message à la créatrice sur son site : www.mulot-bricole.com.

 

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici