Accueil Articles Société Des testeurs d'eau à Toulouse

Des testeurs d’eau à Toulouse

Près d’une rivière sur deux est polluée dans le Sud-Ouest. L’association Surfrider Foundation Europe surveille la qualité de la Garonne et des autres cours d’eaux de la région et du monde entier.

Comme nous vous l’annoncions récemment, les eaux de la région sont polluées : près d’une rivière sur deux dans le grand Sud-Ouest, et 250 Millions de mètres cubes en moins par an. L’objectif a été pour 2015 : 60% des eaux de bonne qualité. La question est : comment préserver les ressources en eau moins polluée ?

Différents organismes s’occupent de la situation en effectuant des batteries de tests et de mesures, notamment Surfrider Foundation Europe.

Cette organisation environnementale compte un laboratoire d’observation basé à Toulouse, préoccupé par les sites d’eau douce de la région Haute-Garonne depuis mi-mai 2009. Cette antenne locale est l’une des 40 implantées en Europe, en Afrique du Nord et en Outre Mer. L’association à but non lucratif a été créée en 1990 par un passionné des vagues, le champion du monde de surf Tom Curren. Leur mission : la protection et la mise en valeur de l’océan, des vagues et du littoral. Depuis le mois de mai 2009, l’antenne basée en Midi-Pyrénées surveille la pollution des eaux en amont de l’océan Atlantique et de la mer Méditerranée. Complémentaires des institutions et des collectivités impliquées, ils pallient au manque de données collectées sur les zones d’activité nautiques d’eau douce, non réglementées.

Afin de disposer d’un échange d’informations viable, Surfrider Foundation travaille avec des responsables locaux et des bénévoles selon des méthodes d’analyses officielles décrites dans la directive. Notamment, à Toulouse, il existe un point d’observation au niveau de la zone de canoë-kayak de l’île du Ramier.

Les « WaterMen » de Haute-Garonne et d’ailleurs, surveillent donc la qualité de l’eau douce et salée, en amont comme en aval, une action nécessaire dans la région.

Une pétition a été lancée pour faire reconnaître les macro-déchets en tant que pollution.


invite du jour : Céline Jarron par ToulouseInfos

Anaïs Wahl

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici