Accueil Articles Société Permis de rester pour la famille Derrar

Permis de rester pour la famille Derrar

Le quartier des Izards de Toulouse a fêté hier l’annonce d’une bonne nouvelle pour la famille Derrar. Après des menaces d’expulsion et une mobilisation importante à leurs côtés, un titre provisoire de séjour leur a finalement été accordé.

« Je félicite le comité de soutien et ceux qui ont permis qu’ont puisse continuer notre vie ici », a annoncé Mustapha Derrar. L’arrêté d’expulsion prononcé contre la famille Derrar a finalement été retiré hier.

Ce père d’une famille de 4 enfants a quitté son poste de professeur de sport en 2005 pour suivre sa femme, venue en France en 2003 pour recevoir les soins adapté à sa maladie, un cancer. Les enfants ont suivi : Fatima, Nazia, Bouchra, puis Mohamed, né en France.

Tous sont intégrés dans la vie du quartier des Izards : le père se réjouit de pouvoir continuer à travailler en tant que bagagiste à l’aéroport de Blagnac, et de poursuivre sa vie sociale en tant qu’entraîneur de l’équipe de foot du coin, et représentant de parents d’élèves à l’école maternelle Ernest-Renan.

Pourtant, le 6 janvier, la famille a reçu un arrêté d’expulsion les sommant de quitter le territoire dans un délai d’un mois.

Témoin d’une décision adressée à un père salarié, une mère malade, et 4 enfants scolarisés, la population du quartier a décidé d’agir. Les camarades de Fatima, en bac pro du lycée Toulouse Lautrec de Tournefeuille, ont été très présents dans ce combat solidaire contre la préfecture de Haute-Garonne.

Une centaine de personnes a rapidement rejoint le comité de soutien contre l’expulsion de la famille Derrar : amis, enseignants, élus, ces personnes de tous âges se sont fréquemment mobilisés lors de ses dernières semaines.

Le 27 janvier dernier, place du Parlement, ils ont notamment fait savoir que « la France a le devoir d’accueillir la famille Derrar ». Nicolas Le Clézio, membre du comité, en parlait au micro de Régis Bachelu.

Hier, la député PS Monique Iborra a finalement reçu un courrier daté du 2 février qui accorde la régularisation à titre « tout à fait exceptionnel et dérogatoire » de la famille Derrar, vu sa « bonne intégration ». Un permis de séjour d’une année renouvelable leur sera attribué.

A 14 heures, le quartier s’est rassemblé sur la place Micoulaud pour une manifestation de joie. Hatem Ben Ismaïl, responsable du centre d’animation des Chamois, se réjouit de cette nouvelle, « obtenue grâce à des actions pacifiques qui ont payé. Nous sommes tous novices dans ce type de mobilisation et nous espérons le rester ».


contre le renvoi de la famille Derrar par ToulouseInfos

Anaïs Wahl

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici