Accueil Articles Société Quand l’eau pose problème

Quand l’eau pose problème

garonne toulouseAujourd’hui, la communauté urbaine de Toulouse doit entériner la décision de Pierre Cohen de baisser le prix de l’eau de 25%. Depuis cette annonce, les voix s’élèvent contre cette mesure, notamment Jean-Luc Moudenc. Le leader de l’opposition estime que « ce n’est qu’un effet d’annonce du maire ».

 

Le 28 janvier, le maire de Toulouse annonçait une baisse de 25% du prix de l’eau. Dans le même temps, il est prévu que Veolia garde la régie de l’eau jusqu’en 2020. Pierre Cohen a fait « le choix de la raison », éviter de trop faire payer. Cependant, les contestations sont vite arrivées. A commencer par les Verts et l’association Eau Secours 31, qui se sont insurgés contre la non-remunicipalisation de la régie de l’eau. Pour cela, ils invoquent la loi Sapin de 1995, qui limite à 20 ans la durée des contrats sur l’eau. L’association a aussi émise des doutes concernant les résultats de l’audit, qui prévoyaient 9 à  41 millions à payer par la mairie pour la récupération de la régie.

Mais la personne qui s’est le plus manifestée en défaveur de Pierre Cohen, n’est autre que l’ancien maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Le leader de l’opposition parle d’une baisse beaucoup moins important que celle annoncée. Il s’explique : « La facture d’eau ne va baisser en réalité que de 6,8% soit 21 centimes par mètre cube, puisqu’elle porte sur la distribution et non sur l’assainissement » : certaines personnes se posent désormais des questions sur la qualité de l’eau. En revanche, le dirigeant UMP s’est dit satisfait du contrat avec Veolia. Là encore, il s’appuie sur des chiffres, qui montrent une hausse du prix de l’eau de 150% en France depuis 1990, contre 43% seulement à Toulouse. Il précise aussi qu’à l’époque où la mairie s’occupait de la régie, le prix de l’eau était supérieur à la moyenne de 10%.

D’un côté les partisans du maire de Toulouse, qui préfèrent penser aux portes-monnaies des habitants. De l’autre ceux qui sont défavorables à cette proposition de baisse et qui parlent d’une qualité de l’eau moindre. Qui a raison, qui a tort ? Le débat est lancé.

Rémi dos Santos

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici