Accueil Articles Société Bozo vs. Bardot : le cirque Pinder encore stigmatisé

Bozo vs. Bardot : le cirque Pinder encore stigmatisé

cirque pinderLe cirque Pinder a fait son entrée dans Toulouse le 17 février, où il restera jusqu’au 3 mars au grand bonheur de tous… ou presque.


Brigitte Bardot a en effet envoyé un courrier au maire de Toulouse, Pierre Cohen, dans lequel elle le prie de mener une enquête auprès de l’organisation artistique. En pourfendeuse des droits des animaux, l’artiste déplore le manque de rigueur juridique qu’arbore le cirque en ce qui concerne les éléphantes Sala et Delhi ainsi que le jaguar Bagheera. Déjà condamné au début du mois par le tribunal de grande instance de Valence pour, entre autres charges, « détention irréglière d’animaux non-domestiques », le cirque est donc à nouveau décrié en ce qui concerne sa possession d’animaux exotiques sauvages.

Cependant, la municipalité n’est pas légalement autorisée à procéder à ces vérifications et la responsabilité revient donc aux services vétérinaires. De plus, le cirque revendique un suivi scrupuleux des lois et entend bien mener à terme et sans anicroche sa tournée nationale.


En attendant la suite de ces démêlés entre l’actrice et les saltimbanques, les toulousains pourront assister ce week-end aux représentations du cirque Pinder sur le parking du Zénith de 14h30 à 20h30 le samedi, et de 14h30 à 17h30 le dimanche.


Margaux Benn

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici