Accueil Articles Société Sous les pavés et la neige… l’eau

Sous les pavés et la neige… l’eau

agriculture vigneHier, de nombreux agriculteurs étaient présents à Toulouse pour manifester leur mécontentement par rapport aux décrets d’application de la loi sur l’eau datant de 2006. Retour sur les raisons de ce conflit et sur les actions menées.


Si beaucoup de Toulousains ont été bloqués chez eux hier par la neige, il y en a qui n’ont pas eu ce problème là. En effet, les agriculteurs sont venus en nombre à Toulouse, près de 3 000  selon les organisateurs et 1 500 selon la police. Après les producteurs de lait il y a quelques semaines, cette fois-ci c’est un autre liquide qui est au cœur des discussions. A l’origine de la grogne des agriculteurs, l’eau ou plus exactement la loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l’eau et les milieux aquatiques. Car les décrets d’application de cette loi entreront en vigueur cette année.

L’Etat a décidé ainsi de mettre en place des mesures limitant l’utilisation de l’eau provenant des rivières par les agriculteurs. Le but étant de baisser de 30% les prélèvements d’eau. Selon les syndicats représentés hier, ces restrictions d’eau risquent d’entrainer la disparition de milliers d’emplois dans l’ensemble du bassin Adour-Garonne.

« Je pense que nous avons déjà assez de difficultés comme ça. Aujourd’hui, nous avons sollicité l’administratif pour commencer. Maintenant, ce sont les politiques qui doivent nous aider », lâche Éloi Viannay, jeune agriculteur.

Après avoir manifesté devant le Conseil Général et la préfecture, deux délégations de quinze personnes ont finalement été reçues par le préfet de région Dominique Bur. Celui-ci leur a indiqué être “prêt à une étude d’impact” de la réforme, et être “ouvert sur l’idée d’augmenter les retenues collinaires”.


Fabien Pomiès


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici