Accueil Articles Société Poisson d'avril !...oui mais pourquoi ?

Poisson d’avril !…oui mais pourquoi ?

poisson d'avrilLa plupart de nos fêtes ont une origine religieuse, ancienne, et obscure. C’est bien le cas pour le poisson d’avril. Le chemin a été long pour l’animal aquatique, avant qu’il puisse se retrouver collé sur le dos de votre collègue ou de votre prof d’anglais.

 

Selon la légende, le 1er jour de l’année était arrêté le 1er avril. En 1564, le roi Charles IX décide que le nouvel an commencera le 1er janvier.

La tradition des étrennes, bien que décalée au mois de janvier, est pourtant restée chaque 1er avril de l’année.

Certaine version affirme que c’est par esprit protestataire que de fausses étrennes étaient échangées le 1er avril. Selon une autre, c’est par pur esprit festif que l’idée des fausses étrennes s’est installée.

Etrennes et poissons étaient déjà étroitement liés au XVIème siècle. Le 1er avril signifiait l’approche de la fin du carême et les cadeaux qu’on se faisait était surtout alimentaire ; sachant la viande interdite pendant le carême, il était d’usage de s’offrir du poisson, soit par conviction religieuse soit pour se moquer des crédules, en pleine période d’interdiction de la pêche.

Ce lien a perduré jusqu’au XXème siècle, où le poisson était au 1er avril ce que le muguet est au 1mai.

Aujourd’hui, l’usage n’édicte plus l’envoi de cartes décorées d’un poisson à ses proches en signe d’affection, mais la tradition veut qu’on accroche l’animal au dos d’une victime qui se baladera avec, sans s’en rendre compte, de préférence.

Une explication plus astrologique rappelle que début avril,la lune sort du signe zodiacal des Poissons, le dernier signe de l’hiver.

A noter que les médias du monde entier sont relativement attachés à la célébration du 1er avril, et ont pour habitude de glisser des canulars dans leur colonnes ou chroniques.

Le crû des poissons d’avril journalistiques pour 2010 comprend, entre autre, l’annonce par la BBC que Shakespeare serait né d’une mère française dénommée Mary Arden, L’indépendant de Perpignan alertait que le Bouclier de Brennus avait été dérobé et la cité de l’espace de Toulouse nous rapportait le crash d’une soucoupe volante sur son parc. Nord Eclair est allé jusqu’à annoncer l’éviction de Domenech dans ses pages sport.

Alors, en ce 1er avril, ne surveillez pas seulement qu’il n’y ait rien d’accroché dans votre dos, mais soyez attentifs aux informations livrées par les médias. Certaines ne sont pas fraîches.

Cécilia Mégharfi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici