Accueil Articles Société Saint Clar de Rivière et Saint Hilaire mobilisés contre la carte scolaire

Saint Clar de Rivière et Saint Hilaire mobilisés contre la carte scolaire

– VIDEO – Ce mercredi 5 mai 2010, des élus et parents d’élèves du Muretain ont manifesté devant l’Inspection Académique et le Conseil Général pour protester contre la nouvelle carte scolaire. Une décision qui est loin de faire l’unanimité.


Le collège du Lherm, qui a ouvert à la rentrée 2004, a atteint dès 2006 un seuil critique en termes de nombre d’élèves et compte actuellement 806 inscrits pour 600 places. Depuis quatre ans donc,l’Inspection Académique aurait dû prendre des mesures pour désengorger l’établissement scolaire. Les enfants de Saint Clar de Rivière, Saint Hilaire et Labastidette ne sont pas les seuls à être scolarisés là-bas : ceux de la commune de Bérat, qui dépend pourtant de Rieumes, viennent gonfler les effectifs.

 

Une décision a donc été prise en mars 2010 : les élèves de Saint Clar de Rivière et Saint Hilaire viendront grossir les rangs du collège de Muret en septembre prochain. Les parents d’élèves ne le voient pas d’un bon œil, considérant que leurs enfants doivent rester dans un collège à taille humaine.  Des problèmes d’horaires et de transports se poseraient également : à Muret, les cours commencent à 8h contre 8h30 au Lherm et aucune ligne directe ne relie pour le moment les communes.

 

Par conséquent, les élus et les parents d’élèves demandent que le collège de rattachement des deux communes soit celui de Rieumes. En effet, celui-ci ne compte que 340 inscrits pour 500 places et se trouvent plus près. La proposition avait pour l’instant été approuvée par le Conseil Général mais l’Inspection Académique avait refusé, invoquant l’augmentation exponentielle de la population dans ces communes.

 

A cet argument, les manifestants répondent que la région a été classée en zone verte, empêchant ainsi toute construction massive d’habitation. Ils craignent au contraire que le collège de Muret, commune où de nouveaux logements sont en construction, arrivent rapidement à saturation, contraignant les élèves à changer une fois encore d’établissement.

 

Enfin, la question de la mixité sociale aurait aussi pesé sur le débat. L’Inspection Académique et le Conseil Général sont partis du postulat selon lequel les deux communes seraient composées de familles de catégories socioprofessionnelles supérieures et que la scolarisation de leurs enfants à Muret favoriserait la mixité sociale. Or s’il on prend en compte le revenu net imposable moyen, « la commune de Saint Hilaire arrive dernière » loin derrière Labastidette par exemple, comme nous le rappelle José Pardillos, maire de la ville.

 

La délégation a été reçue ce matin au Conseil Général. Les conseillers régionaux Georges Méric et Alain Bertrand vont organiser une réunion avec l’Inspection Académique sous huit jours pour décider du sort des futurs collégiens.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici