Accueil Articles Société Une matinée belliqueusement festive

Une matinée belliqueusement festive

bataille de polochonsUne bataille de polochon géante aura lieu ce samedi 15 mai, à 11h, place du Capitole. La manifestation sera précédée d’un défilé entre le Capitole et Wilson qui se terminera dans la cour Henri IV où seront lancées les hostilités. Alors, simple fête improvisée ou véritable campagne de communication décalée ?


La guerre est déclarée ! La première bataille de polochon géante de la Ville Rose se déroulera pour la première fois ce weekend. Cet événement est loin d’être une idée farfelue sortie de la tête de quelques illuminés. Bien au contraire, il s’agit d’une vaste campagne de communication orchestrée par le Club Hôtelier Toulousain. A travers une manifestation légère, les professionnels de cette association souhaitent casser l’image trop sérieuse de la ville. L’idée est de mettre en avant le côté jeune et festif de la ville pour changer la donne en termes de tourisme. En effet, la ville attire actuellement des personnes en voyage d’affaire majoritairement. Le message qu’ils veulent faire passer est clair : Toulouse ne se résume pas au rugby et à l’aéronautique.


Côté programme, Dès 10h30, une batucada sillonnera les rues de Toulouse en compagnie des premiers participants sur les rythmes endiablés des percussions brésiliennes. Ensuite, feu ! Le coup d’envoi de la bataille sera donné place Henri IV à 11h. Pour l’occasion, un millier de polochons roses sera distribué. Le treillis adapté pour cette bataille amicale ? Pyjama et bonnet de nuit !  Pour l’ambiance, trois canons déverseront 100 kg de plumes au-dessus des soldats roses et un animateur commentera les joutes conviviales.


Pour faire connaitre l’événement, les hôteliers ont créé le buzz en organisant un concours de photo sur le site myrosepolochon.com. Près de 80 clichés mettant en scène un oreiller ont déjà été postés. Des nuits d’hôtels sont à gagner pour les plus vus. Un événement a également été créé sur le site communautaire Facebook. A l’heure actuelle, plus de 340 personnes ont noté qu’elles participeront à l’événement et environ 740 ont répondu « peut-être ». Les organisateurs attendent quant à eux entre 800 et 1000 personnes. De quoi faire pâlir les habitants de la capitale où le flash mob du même type n’a réuni que 300 participants en mars.


Anaïs Michot


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici