Accueil Articles Société Yasmina restera en France

Yasmina restera en France

Jeudi matin, le comité de soutien à la jeune étudiante s’était de nouveau mobilisé. Reçus à la préfecture cet après-midi, ils ont reçu satisfaction. Yasmina rentrera le soir même chez elle.


Elle se cachait près de son lycée depuis 16 jours, mais ce jeudi soir, elle peut rentrer chez elle sans être inquiétée. La jeune Algérienne de 20 ans adoptée à l’âge de 16 ans par des Français vit depuis sa majorité sans papiers. Recherchée par la police l’élève en première année de BTS du Lycée Déodat de Séverac n’était pas chez elle lors de la tentative d’arrestation et vivait dans la clandestinité depuis.

 

Mais cet après-midi du 18 novembre a changé la donne. Les professeurs de Yasmina ont réussi à faire plier la préfecture de Haute-Garonne par leur mobilisation. Reçus par la secrétaire générale Françoise Souliman, ils ont obtenu l’accord verbal qu’il espérait avant de recevoir la preuve par écrit la semaine prochaine. Cet accord prévoit l’autorisation de rester sur le territoire français pour la jeune fille le temps de terminer son année scolaire. Elle devra ensuite retourner dès l’été 2011 en Algérie pour faire une demande officielle de Visa pour terminer ses études aussi longtemps qu’elle le souhaitera. Françoise Souliman a assuré que toutes les procédures seraient raccourcies pour autoriser un retour rapide en France de Yasmina.

 

Maryse Pasquet, enseignante et membre du comité de soutien estime que la parole de la secrétaire générale de la Préfecture est « digne de confiance ». « Le débat à duré une heure entière et ce n’était pas gagné d’avance. Notre dossier était cependant solide et c’est ce qui a fait la différence » explique-t-elle. Ce dossier comprenait la pétition lancée dès le début des événements. La manifestation d’aujourd’hui a permis d’y ajouter 700 signatures ce qui porte le nombre de paraphes recueillies à plus de 6 000.

 

Celle qui n’est désormais plus clandestine est « extrêmement heureuse de ce dénouement » témoignent ses proches. « Elle s’est effondrée de bonheur quand elle a appris la nouvelle et maintenant, elle décompresse auprès de sa famille. » Yasmina n’a pas raté un seul jour de cours malgré sa fuite de la police, et dès demain, elle reprendra les cours, l’esprit plus léger.

 

Walid Hamadi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici