Accueil Articles Société Région : une LGV qui vous veut du bien

Région : une LGV qui vous veut du bien

A l’occasion du lancement de son site Internet, l’association TGV Sud-ouest s’est réunie lundi matin à l’Hôtel de région, en assemblée générale, en présence de Martin Malvy, Pierre Izard et Pierre Cohen. A l’initiative de cette association de défense de l’arrivée de la ligne grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA) en Midi-Pyrénées..

 

A la tête de la Cinémathèque de Toulouse, Martine Offroy a conduit le rapport du groupe de travail « tourisme et culture ». Selon les études menées, il apparaît que Midi-Pyrénées, région attractive au niveau international, gagnerait à être mise en valeur. Avec un patrimoine culturel et touristique riche de deux-mille cinq-cents monuments classés et d’une chaine de montagnes visitée été comme hiver, la région bénéficie d’un potentiel à faire connaître davantage. La LGV serait alors un motif pour créer de l’attractivité et donc un facteur de développement d’une dynamique économique générée par l’exploitation des secteurs touristique et culturel.

 

Un deuxième groupe de travail a travaillé sur les volets « recherche, innovation et enseignement supérieur ». Dirigé par Bernard Desmoulins, président de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) et de la société Actia, ce groupe de travail fait état, entre autres, d’une ville comptant des pôles universitaires attractifs. Selon Bernard Desmoulins, il faut développer davantage les domaines de prédilection des facultés toulousaines. « Par exemple, un étudiant a le choix d’étudier la cardiologie à Bordeaux ou à Toulouse. Avec la LGV, les deux villes n’étant qu’à une heure l’une de l’autre, il choisira celui qui a la meilleure réputation », explique-t-il.

 

Didier Gardinal, président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie Midi-Pyrénées, a présenté les conclusions du groupe « développement économique » afin d’évaluer les retombées potentielles pour la région, à court, moyen et long terme, pour les métropoles, leurs environs et les zones plus éloignées. Timides applaudissements de l’auditoire, les élus ont félicité les présidents des trois groupes pour le travail effectué. Reste à travailler sur les impacts écologiques et humains que causeront les travaux de la LGV.

 

Tarik Khaldi


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici