Accueil Articles Société L'autoroute Toulouse-Castres ne plait pas à tous

L’autoroute Toulouse-Castres ne plait pas à tous

La décision du ministre de l’Écologie et du Développement Durable Jean-Lous Borloo sur l’autoroute Toulouse-Castres n’est du goût de tout le monde. Voici un communiqué du collectif RN126.


La décision de l’Etat d’engager le projet autoroutier Castres – Toulouse n’est pas une surprise et reste bien dans la lignée des précédentes déclarations sur cette affaire : plus politiques que cohérentes. On se serait attendu de la part du ministère, à plus d’indifférence face au lobby de certains entrepreneurs et élus locaux, et à plus de considération envers les recommandations du président de la CNDP M. Deslandes qui dans son bilan post débat public ” s’interrogeait sur la pertinence d’une décision arbitraire « tranchant exclusivement la question « oui ou non à la mise en concession ».”


Mais, l’Etat a tranché, et bien mal !

Nous avons montré sans être démenti (http://RN126.free.fr), que ce projet n’apporterait pas l’essor économique attendu par le sud Tarn, qu’il était d’un coût exorbitant de près d’un demi milliard d’euros (450 M€), et que le contribuable devrait le financer à près de 60 % (280 M€). Nous avons dénoncé la spoliation des déviations de Puylaurens, Soual et Verfeil, gratuites aujourd’hui, payantes demain, le prix du péage à 15 € l’aller-retour Castres – Toulouse, et les impacts sur l’environnement avec l’urbanisation programmée d’un des territoires agricoles les plus riches de la région.


Aussi, il nous faudra poursuivre notre opposition à ce qui risque de devenir un fiasco financier pour les collectivités territoriales, un séisme environnemental pour les petites communes concernées, une fracture sociale plus grande, entre ceux qui pourront se payer l’autoroute à 15€, et les autres contraints d’utiliser une route qui se dégradera faute de finances publiques pour l’entretenir.


Cette autoroute est la chronique annoncée d’un bouleversement durable du sud Tarn et du Lauragais, même s’il reste une lueur d’espoir. Car les décisions d’aujourd’hui ne sont pas les réalisations de demain. Loin s’en faut !

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici