Accueil Articles Société Plus de bus et de tram, le métro mis de coté

Plus de bus et de tram, le métro mis de coté

tramway toulouseLes principaux axes du plan de déplacements urbains (PDU) ont été entérinés jeudi lors de la réunion des élus de Tisséo. Les réactions des principaux intéressés divergent, pour autant, elles restent policées.

 

Des sites propres, un point c’est tout! Jusqu’en 2015, aucun autre projet que de nouvelles lignes de bus et de tramways ne sera abordé. La réunion du comité syndical de Tisséo-SMTP a entériné jeudi après-midi les grandes lignes du « maillage de transports urbains » que son président Pierre Cohen chérit tant. Le favori du maire reste le tram, et plus particulièrement les fameuses lignes Garonne et Envol dont le budget a été décidé. Ce ne sont pas moins de 280 millions d’euros qui permettront à la ville de se voir traversée par de nouveaux chemins de fer à l’horizon 2015.

 

Dans la même période, des sites propres seront aménagés entre la Ville rose et Plaisance-du-Touch qui bénéficieront à des bus à haut niveau de service. Antoine Maurice, président du groupe des Verts au Grand Toulouse se dit plutôt satisfait de ces décisions mais regrette le temps qu’il aura fallu pour accoucher d’un plan moins ambitieux que l’original: « Tout ce temps pour ça? Nous sommes conscients des questions financières auxquelles doit faire face la communauté urbaine, mais il est dommage d’avoir perdu un an et revu les objectifs à la baisse. »

 

Du côté du Sicoval, l’humeur est plus maussade. Il faudra attendre 2015 pour aborder de nouveau la question du prolongement de la ligne B vers Labège. En attendant, la grande zone d’activité commerciale se contentera de la future ligne de bus en site propre qui fera la jonction entre le métro de Ramonville et le poumon économique de la communauté d’agglomérations du Sud-Est de Toulouse. « On n’avait jamais pensé à un bus. Le tramway ne pouvait déjà transporter que la moitié des passagers du métro, alors imaginez la capacité réduite des bus ! », se désole François-Régis Valette. Le président du Sicoval renchérit : « Les choix que faits aujourd’hui ne sont pas porteurs d’avenir. La seule chose que je peux assurer, c’est qu’il est hors de question d’investir cet argent dans un projet qui ne sera pas compatible avec le futur prolongement du métro. Et ce prolongement se fera, sans quoi ceux qui en ont fait la promesse n’auront plus aucune crédibilité.»

 

Jean-Luc Moudenc, lui se montre encore plus critique : « Monsieur Cohen nous avait promis monts et merveilles, je constate que les faits ne suivent pas. Après 20 ans de progrès, c’est un net recul dans la politique des transports » Le budget de 700 millions sur 10 ans en prend aussi pour son grade : « Lors du précédent mandat, Tisséo avait un budget de 500 millions par an ! Nous avions de quoi faire un tramway entre les Arènes et Saint-Orens ainsi que de quoi prolonger la ligne B, et ce sont toujours les plans de notre groupe Toulouse Pour Tous. » Des plans qui ressemblent fortement à un programme de campagne…

 

Walid Hamadi

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici