Accueil Articles Société Ligne à grande vitesse: la bataille continue

Ligne à grande vitesse: la bataille continue

La LGV qui relie Bordeaux à Toulouse continue à faire débat, notamment concernant le segment qui traverse Saint Jory. L’Union pour la sauvegarde des villages, a déposé hier une pétition au Conseil régional qui compte plus de 2000 signatures.

 

L’Union pour la sauvegarde des villages a mené ses propres études pour que le tracé de la ligne passe à côté de l’A62, réduisant ainsi les nuisances pour les riverains. Le fuseau « USV » devait, à la demande du ministre Jean Louis Borloo, être étudié comparativement au fuseau D, établi par RFF. Cependant l’arrêté préfectoral de décembre 2010 a totalement omis la proposition de L’USV, s’en tenant au tracé initial contesté.

 

Le remaniement ministériel ne change en rien la requête du collectif régional, le dossier ayant été repris par Nathalie Kosciusko-Morizet et son secrétaire d’État à l’environnement.

Aujourd’hui la pétition demande l’annulation de l’arrêté préfectoral, sous peine d’engager un recours « pour le mettre en conformité à la demande de monsieur le ministre », annonce Thierry Fourcassier, porte parole de la section sud USV. L’objectif à ce stade de l’affaire n’est donc pas de faire adopter le fuseau USV mais simplement qu’il soit étudié de la même manière que le fuseau D.

 

Le rôle de la région.

« La région a aujourd’hui un pouvoir décisionnel » déclare de Thierry Fourcassier. En avril, elle devra prendre position entre les deux fuseaux proposés. Des discussions ont eu lieu lundi entre USV et des membres du Conseil régional ainsi qu’avec différents partis politiques dont Europe écologie.

Coralie Bombail


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici